BIEN-ÊTRE

Danièle Henkel: le succès, une histoire qui se transmet de mère en fille

La relève est en marche !

08/11/2017 14:46 EST | Actualisé 08/11/2017 15:36 EST
Courtoisie

Tout le monde connaît Danièle Henkel - la femme et la compagnie. Tout a démarré avec le fameux gant Renaissance - un gant d'exfoliation complet pour tout le corps; un succès qui ne s'est jamais démenti depuis toutes ces années. Après 20 ans d'expertise, la femme d'affaires lance une gamme de cosmétiques en pharmacie. Entretien avec une personnalité brillante qui a compris depuis longtemps que le succès se construit en famille.

Aujourd'hui, les Entreprises Daniele Henkel continuent d'innover, emploient plus de 40 personnes, ont plus de 200 collaborateurs et ont des activités un peu partout dans le monde, dont en France, aux États-Unis et en Afrique du Nord.

Pourquoi avoir attendu 20 ans avant de lancer votre gamme en pharmacie?

« Nous avons acquis plus de 20 ans d'expertise dans le domaine médico-esthétique, en proposant des technologies avant-gardistes non-invasives destinées aux instituts professionnels d'un océan à l'autre. En tant que personnalité publique, mais surtout parce que dans l'ensemble de mon parcours, j'ai toujours prôné la qualité, l'authenticité et le service professionnel, les consommateurs ont demandé à avoir accès à des produits auxquels ils peuvent faire confiance. Il était tout simplement temps, et nous avons répondu à la demande. Ça nous a donc pris 2 ans de recherche et développement pour mettre à la disposition des consommateurs une gamme de 9 produits cosmétiques, qui sont tous fabriqués ici-même au Québec. C'est une de mes plus grandes fiertés !»

Quelle est cette gamme -et à qui s'adresse-t-elle?

« C'est une gamme cosmétiques de 9 produits pour le décolleté, le cou et le visage, qui s'inscrit dans une routine beauté hebdomadaire, c'est un style de vie. En somme, nous proposons une gamme de calibre professionnel, composée de neuf produits, destinée aux femmes et aux hommes, 98 % naturelle et biologique et non testée sur les animaux.»

Vous êtes adepte des soins non-invasifs, pourquoi?

« Vous savez, j'ai comme principe de comparer notre corps à un temple sacré. Je crois fondamentalement que nous sommes tous beaux et que la beauté part avant tout de l'estime et de la confiance en soi. Si on prend conscience que l'on doit respecter notre corps, qu'on le traite avec des produits qui le respectent aussi, alors il va répondre en ce sens. Cette vision je l'ai depuis toujours. Dans toute notre offre de services, depuis le début, nous avons prôné la prévention et le ralentissement du temps sur la peau. La preuve étant que j'aie démarré mon entreprise en me basant sur un principe essentiel mais méconnu, l'exfoliation, avec le Gant Renaissance, qui perdure et est apprécié depuis maintenant plus de 20 ans.»

Est-ce que cela signifie que vous êtes contre la chirurgie esthétique ?

«Je ne suis pas contre la chirurgie esthétique : je suis pour l'accès à l'information, l'éducation et la liberté de faire des choix éclairés. Lorsqu'on choisit la chirurgie pour contribuer au bien-être d'une personne et augmenter son estime, alors pourquoi pas ! C'est une avenue à considérer pour diminuer l'apparence de cicatrices dans le cas d'une opération suite à un cancer du sein, pour des traitements visant les grands brûlés ou pour un défaut physique qui a un réel impact sur l'estime de soi. Les Entreprises Daniele Henkel, quant à elles, ont depuis toujours choisi le créneau de la beauté au naturel. Nous proposons donc depuis le début, des soins et des produits non-invasifs et non-chirurgicaux. En conclusion, nous souhaitons nous adresser aux personnes qui ont envie de faire le choix des technologies et des soins naturels, qui respectent l'écosystème du corps, sans le brusquer.»

Votre plus grand succès?

«Ma famille ! Mais aussi d'avoir réussi à rester soudés malgré les aléas de la vie. Je suis heureuse de partager avec ma famille des valeurs qui me sont chères, qui nous permettent d'arriver à travailler ensemble au quotidien. C'est un accomplissement en soi.»

Votre parcours n'est pas un long fleuve tranquille...

«Décider de quitter l'Algérie a été particulièrement difficile, mais j'avais choisi de vivre au Québec et je devais en assumer les responsabilités. J'avais la conviction que nous y arriverions, et je n'avais qu'un objectif, celui de travailler fort pour réussir, ce que j'ai fait.»

On vous parle du Gant Renaissance sans cesse, vous en tirez encore de la fierté?

«C'est avec le gant que tout a commencé ! Il est en quelque sorte le fétiche de notre marque. Je remercie d'ailleurs ceux qui l'aiment, l'utilisent et en redemandent. Cela démontre clairement sa performance, son utilité alors qu'il continue à être un indispensable de la beauté sur le marché, après 20 ans.»

Passer le relais à votre fille se fait naturellement?

« Oui ! Dans l'entreprise se trouve toute une famille, mais Linda est celle qui prendra le relais et aura la lourde tâche de continuer à innover et à être visionnaire. Ce relais entre moi et Linda ne s'est pas fait récemment, mais a débuté il y a près de 19 ans. Toute entreprise qui veut perdurer doit réfléchir à sa relève et doit la préparer tôt. C'est un processus qui prend du temps, voire même plusieurs années. Il y a au moins 8 ans que les membres de ma famille et moi avons commencé à parler de relève, et aujourd'hui elle est bien enclenchée. Les rôles de chacun continueront d'évoluer avec les besoins de l'entreprise et selon leurs intérêts respectifs.»

Une "success story" et désormais une histoire de famille?

«La définition de « success story » est relative, mais dans mon cas, c'est grâce à ma famille, mais aussi à ma famille élargie, partenaires, employés et nombreux collaborateurs qui me suivent depuis les tout débuts que j'ai pu arriver où nous sommes aujourd'hui. Je suis reconnue pour développer et conserver des relations à long terme, car il est important de s'investir avec les bons partenaires, malgré les potentielles divergences d'opinions. On trouve toujours les solutions avec une bonne communication !»

Votre désir aujourd'hui?

«En somme, mon plus grand désir est de continuer à faire briller la beauté dans toute sa splendeur et d'avoir des adeptes qui se reconnaissent dans les valeurs que nous prônons. J'aurai alors atteint mon but!»

La routine beauté selon Danièle Henkel

Au réveil, on nettoie la peau avec la Mousse et le Lait Nettoyant et on ajuste le pH de la peau avec le Tonique Éclat de Rose. On applique la Crème Regard Sublime pour protéger la z«one délicate du contour de l'œil, le Sérum Hydralift pour un effet densifiant-tenseur immédiat et on termine avec le Complexe Hydratant. On emploie la même routine le soir, mais on applique la crème Hydratense qui contient du rétinol. On propose aussi une option pour l'exfoliation, avec le Gommage Exfo-Éclat sans granule, pour un nettoyage en profondeur, unique en son genre en pharmacie. Et un indispensable pour la saison froide, le Masque Velours, qui lorsque nécessaire, peut même être gardé toute la nuit pour une hydratation profonde. En somme, nous proposons une gamme de calibre professionnel, composée de neuf produits, destinée aux femmes et aux hommes, 98 % naturelle et biologique et non testée sur les animaux.