POLITIQUE

Les nouvelles mairesses du Grand Montréal

Le Saint-Laurent est désormais sous contrôle féminin dans l'ouest québécois.

06/11/2017 17:53 EST | Actualisé 06/11/2017 17:53 EST
Facebook

Le Saint-Laurent est désormais sous contrôle féminin dans l'ouest québécois. Les trois plus grandes villes qui bordent le fleuve de ce côté-ci de la Belle Province, Montréal, Longueuil et Brossard, sont désormais contrôlées par des femmes. Une situation qui reflète l'importante progression de la gente féminine en politique municipale.

La victoire de Valérie Plante à Montréal a été célébrée dans tous les grands médias. Elle sera accompagnée à Longueuil de Sylvie Parent, qui prend elle-même le relais d'une mairesse populaire, Caroline St-Hilaire.

D'ailleurs, Mme Plante a souligné l'impact de Mme St-Hilaire au cours de ses huit ans à la mairie de Longueuil.

«Les mairesses de la Rive-Sud m'ont inspirée, entre autres Mme St-Hilaire. Je les salue», a-t-elle dit en marge de sa rentrée à l'hôtel de ville de Montréal.

«Je trouve que c'est une excellente nouvelle, affirme Mme Parent. C'est une façon de laisser la place aux femmes. J'accueille la venue de Mme Plante à Montréal avec enthousiasme.»

Elle espère aussi entretenir de meilleures relations avec sa voisine de l'ouest, la nouvelle mairesse de Brossard Doreen Assaad. Les relations entre les deux villes liées au sein d'une même agglomération ont été tendues au cours des dernières années.

Quant à Mme Assaad, elle n'hésite pas à dire qu'un plafond de verre a été brisé.

«Nous sommes dans un tournant en politique municipale, dit-elle. Plein de femmes sont venues me dire que ça leur donne envie de s'impliquer en politique.»

En plus de Mmes Plante, Parent et Assaad, les électeurs du Grand Montréal ont fait élire quatre autres nouvelles mairesses, soit Maud Allaire (Contrecoeur), Sonia Fontaine (Pointe-Calumet), Johanne Beaulac (Saint-Philippe) et Julie Brisebois (Senneville). Elles rejoignent 14 autres mairesses qui conservent leur poste, y compris la populaire dirigeante de Sainte-Julie, Suzanne Roy.

C'est donc 21 municipalités sur les 82 de la Communauté métropolitaine de Montréal qui sont désormais dirigées par des femmes.

Le directeur général des élections n'a pas encore sorti les chiffres pour l'ensemble du Québec. En 2013, 17% des maires du Québec étaient des femmes.

VOIR AUSSI: