BIEN-ÊTRE

La Cour leur interdit de nommer leur bébé Lucifer

Pendant ce temps aux États-Unis, on compte un record de 13 bébés qui ont été nommés Lucifer en 2016.

01/11/2017 17:39 EDT | Actualisé 01/11/2017 20:45 EDT

Un couple en Allemagne voulait nommer son bébé Lucifer... jusqu'à ce que les responsables du gouvernement s'y opposent.

Des parents non identifiés, habitant dans la ville de Cassel, ont soumis des documents pour nommer leur garçon nouveau-né Lucifer, selon The Associated Press.

Cependant, un fonctionnaire du bureau l'état civil a refusé de signer les documents et a renvoyé le couple devant le tribunal d'arrondissement, qui déciderait si le nom était acceptable.

En Allemagne, les parents ont le droit de choisir le nom de leur bébé, mais les fonctionnaires peuvent intervenir si le nom choisi met en danger le bien-être de l'enfant en l'exposant à la moquerie et à l'humiliation ou en étant offensant.

Le registraire de Cassel était préoccupé par le fait que le nom de Lucifer pouvait nuire à l'enfant pour ces raisons. Bien que le nom signifie techniquement «porteur de lumière», il désigne généralement Satan et le mal.

Getty Images/iStockphoto

Le porte-parole de la Cour, Matthias Grund, a déclaré au journal local Hessische Niedersächsische Allgemeine que les parents dans cette affaire avaient changé d'avis lors d'une audience à huis clos.

Ils ont plutôt décidé de nommer leur fils Lucian.

Puisque les parents ont opté pour un nom différent, le tribunal n'a pas eu à rendre une décision.

Le nom de Lucifer est interdit dans certains pays, notamment en Nouvelle-Zélande.

Cependant, les États-Unis ont des lois plus laxistes concernant les prénoms. En 2016, on compte un record de 13 petits garçons nommés Lucifer.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Royaume-Uni a été traduit de l'anglais.

VOIR AUSSI: