DIVERTISSEMENT

Pierre-Yves McSween répond aux critiques de Virginie Fortin

Le comptable s'explique dans une longue publication Facebook.

30/10/2017 16:20 EDT | Actualisé 30/10/2017 16:20 EDT
Courtoisie Télé-Québec

Lors de son passage à l'émission Deux hommes en or vendredi, Virginie Fortin s'en est pris à Pierre-Yves McSween, qui avait fait une blague qu'elle a jugé déplacée lors de la réunion d'humoristes pour décider de l'avenir de Juste pour rire lundi dernier.

Alors que Virginie abordait le sens de l'humour parfois douteux d'Éric Salvail, elle est revenue sur un «exemple très concret qui a eu lieu cette semaine.»

«Pierre-Yves McSween monte sur scène et vient faire un exposé sur combien vaut Juste pour rire, et la vérité c'est que moi je m'en torche un petit peu parce que j'ai un profond désir qu'on ouvre la discussion sur les relations entre les hommes et les femmes et les comportements déplacés, et un humoriste lève la main et dit «Moi, je ne connais rien à la comptabilité, c'est ma blonde qui s'occupe de ça à la maison.» Et Pierre-Yves McSween de dire «tu feras attention!» Et vois-tu? Ça c'est une blague, et je ne veux pas condamner personne pour une blague, mais on leur donne des avertissements, on leur dit que ce n'était peut-être pas le timing idéal pour faire une blague qui diminue clairement... Bon.»

Virginie Fortin dit que si elle aussi fait des blagues inappropriées parfois, elle trouve qu'il est temps qu'elle s'élève au-dessus de ça, et que l'industrie fasse de même. Elle laisse entendre que les blagues sexistes sont souvent trop faciles à faire.

Le comptable a trouvé déplorable la réaction de l'humoriste par rapport à sa blague. Dans une longue publication Facebook, il explique qu'il n'a pas voulu être sexiste. «Quand quelqu'un me dit "Moi, je ne m'occupe pas des finances à la maison, je laisse tout à ma conjointe", je trouve que c'est un comportement irresponsable et une mauvaise gestion des risques. Non pas parce que le (la) conjoint(e) est une femme, mais parce qu'on ne devrait jamais laisser 100% du contrôle à l'autre sans y accorder un minimum de suivi ou d'importance» a-t-il écrit. «Alors, quand j'ai répondu à l'humoriste "tu feras attention", avec le sourire, c'était une blague imprégnée d'un message très sérieux du point de vue des finances personnelles. Tout déléguer à son conjoint est une erreur, c'est même carrément une mauvaise idée. Si l'humoriste avait eu un homme comme conjoint, j'aurais fait la même blague, avec le même ton. Si une femme avait dit "je délègue tout à mon conjoint" j'aurais fait de même. Pour une fille qui a été porte-parole pour des publicités de Desjardins, je trouve cela bien triste de constater que tu ne comprends pas cette nuance», explique-t-il.

McSween n'a pas aimé la réaction de Virginie Fortin en ondes. «Me traiter de sexiste en pleine télévision pour cette réponse, c'est non seulement démontrer du mépris, mais aussi du sexisme. C'est prendre pour acquis que ma réponse aurait été différente pour une femme qui aurait dit la même chose d'un homme. Je trouve ces propos non seulement blessants, mais inappropriés» écrit-il.

De plus, McSween explique que cette rencontre était privée et qu'il est venu pour donner un coup de main d'un point de vue fiscal. «Quand, de mon côté, je prends ma journée pour vous aider, la dernière chose à laquelle je m'attends est de me faire manquer de respect par la suite», explique-t-il.

Il semble que Fortin a mal compris l'intention derrière la blague de McSween, et que ce dernier voulait remettre les pendules à l'heure avec sa publication Facebook.

VOIR AUSSI: