DIVERTISSEMENT

François Bellefeuille, «minuscule victime collatérale» de l’affaire Rozon

L'humoriste dévoilera les détails de son nouveau spectacle la semaine prochaine.

27/10/2017 14:55 EDT | Actualisé 27/10/2017 14:58 EDT
Facebook/La vraie nature

Les humoristes marchent sur la pointe des pieds depuis une semaine, affectés par le scandale déclenché par les allégations d'inconduites sexuelles touchant Gilbert Rozon et toutes les révélations concernant les pratiques de Juste pour rire. La conférence de presse du 19e Gala les Olivier, qui devait avoir lieu mardi dernier, a même été annulée.

Or, François Bellefeuille tiendra néanmoins, mercredi prochain, le 1er novembre, la conférence de presse de dévoilement de son deuxième one man show, au cabaret Le Bordel, dont il est l'un des copropriétaires.

On peut déjà se procurer des billets pour ce nouveau spectacle (les abonnés de sa page Facebook en ont d'ailleurs déjà un avant-goût) mais, au cours de cette rencontre, l'artiste exhibera en primeur l'affiche et le titre de sa nouvelle production, présentera son équipe, en détaillera le contenu, etc. Bellefeuille rode d'ailleurs du matériel tout frais depuis déjà quelques mois.

Lorsqu'on lui a fait remarquer, au Premier Gala de l'ADISQ, jeudi, où il a remporté le trophée de l'Album ou DVD de l'année – Humour, qu'il était courageux de sa part de convoquer les médias dans un contexte aussi tendu, Bellefeuille s'est montré philosophe, mais a surtout tenu à exprimer son soutien envers les victimes ébranlées par la triste «affaire Rozon».

«C'est réglé d'avance, ces affaires-là, a-t-il indiqué. On ne sait jamais ce qui va sortir dans un mos, et la période de Noël s'en vient. J'y ai pensé, mais je me suis dit que je ne suis qu'une petite victime collatérale de ça, minuscule, grosse comme un cheveu. Ce n'est pas grave...»

Nouveau papa

Après avoir promené son premier one man show éponyme en tournée pendant un peu plus de trois ans et demi, de 2014 à 2017, Bellefeuille est impatient de passer à une autre étape. Car sa vie a considérablement changé depuis ses débuts sous les projecteurs : il est, entre autres, devenu papa deux fois, du petit Milo en octobre 2015 et de la petite Dali, en mai dernier.

Sa réalité de chef de clan de deux chérubins teinte désormais son humour, a-t-il confié. Mais c'est toujours de la voix de son personnage de scène, constamment hérissé et hystérique, qu'il traite de ses nouveaux thèmes de prédilection.

«Dans mon prochain show, je parle beaucoup de ça. Ça fait une belle cassure, et c'était un défi : on se demandait si les gens allaient embarquer et, à date, en rodage, ça fonctionne très, très bien. C'est le fun, parce que je parle plus de ma réalité, je me donne le droit d'aller plus loin avec mon personnage. Je me permets de dire des choses sur mes enfants que les gens ne disent généralement pas!»

En attendant de pouvoir applaudir ce prochain effort, on peut se procurer le DVD du premier spectacle de François Bellefeuille, en sachant que celui-ci est récipiendaire d'un Félix.

«J'avais tout mis là-dedans, et dans le DVD aussi, je me suis beaucoup, beaucoup impliqué, a signalé le principal intéressé. J'ai mis beaucoup d'efforts sur l'introduction, les extras. Il y en a qui se tiennent loin de ça, mais moi, j'étais dans la salle de montage, j'ai réglé plein d'affaires, on a réécrit des trucs. Donc, c'est agréable de gagner ça. Ça me ramène en beauté sur mon premier one man show. Je suis fier du DVD, et cette fierté se traduit avec un Félix!»

À voir également :

LIRE AUSSI :
» Jamel Debbouze et Gad Elmaleh accusés de plagiat
» Le «Kevin Raphael Show» arrive à TVA Sports
» Les nominations aux Olivier décortiquées