DIVERTISSEMENT

Les réseaux de télévision abandonnent Éric Salvail

Les réseaux de télévision font un à un connaître leur position quant à l’affaire.

23/10/2017 22:07 EDT | Actualisé 24/10/2017 00:55 EDT
Facebook

Les réseaux de télévision font un à un connaître leur position quant à l'affaire Éric Salvail.

Déjà, au cours des derniers jours, Productions J et le Groupe Phaneuf, qui produisent et représentent les activités de plusieurs artistes – Marie-Mai, Olivier Dion, Valérie Carpentier, Kevin Bazinet, Ludovick Bourgeois, etc, dans le premier cas, et Louis-José Houde, Phil Roy, Simon Gouache, Marie-Soleil Michon, Pierre-Yves Lord, etc, dans le second – avaient annoncé leurs intentions de ne plus collaborer aux projets de Salvail & Co, la maison de production d'Éric Salvail, tant et aussi longtemps que celui-ci sera à la tête et propriétaire de l'entreprise.

La même décision s'applique aux réalisations de Juste pour rire : tant que Gilbert Rozon sera aux commandes et actionnaire du gros navire du rire, Productions J, le Groupe Phaneuf et leurs protégés s'en tiendront loin, ont décrété les patrons des deux compagnies, Julie Snyder et Benjamin Phaneuf.

Plusieurs humoristes, dont Martin Petit, Martin Cloutier, François Morency et François Massicotte, ont aussi fait savoir leur mécontentement dans la dernière semaine et exprimé leur choix de ne plus participer aux événements de Juste pour rire dans les circonstances, si la direction demeure la même. Rozon a, depuis, signalé son intention de vendre Juste pour rire, et les spéculations vont bon train sur les acheteurs potentiels.

Lundi, ce fut au tour de Radio-Canada et de Groupe V Média de détailler leur orientation, à la lumière des informations qui ont récemment circulé sur Éric Salvail. Les deux chaînes abondent à peu près dans le même sens.

Radio-Canada a formulé sa volonté de ne plus faire affaire avec la boîte Salvail & Co, «tant et aussi longtemps que l'entreprise appartiendra à Éric Salvail», relate le chroniqueur télévision du Soleil, Richard Therrien.

Si Salvail & Co ne change pas de main, Radio-Canada confiera à une autre maison de production, en 2018, la fabrication de son talk-show estival, qu'animera toujours Pénélope McQuade. Salvail & Co a orchestré pendant deux étés Les échangistes, que pilotait McQuade.

Alors qu'il y a tout juste une semaine, Éric Salvail était encore le pilier de la programmation de Groupe V Média, que En mode Salvail égayait toujours nos fins de soirée et que Les recettes pompettes étaient renouvelées pour une quatrième saison, la directrice de production d'En mode Salvail, Justine Archambault, a fait parvenir un courriel aux employés qui travaillaient sur cette même émission, stipulant que leurs services ne sont désormais plus requis. V a par la suite confirmé qu'elle coupait les ponts avec Salvail & Co.

Comme l'écrit Richard Therrien, V souhaite non seulement se dissocier d'Éric Salvail, mais refusera désormais tout partenariat avec Salvail & Co, quel qu'en soit le propriétaire. Therrien a mis la main sur le courriel que Mme Archambault a envoyé aux troupes de Salvail & Co. V a, semble-t-il, d'ailleurs reçu des propositions de concepts provenant d'autres producteurs pour remplacer En mode Salvail. «Nous ferons des annonces en ce sens en temps et lieu», a précisé Michaël Majeau, directeur des communications de V, à Richard Therrien.

V compte toutefois diffuser tous les épisodes déjà tournés de Coup de foudre, autre conception de Salvail & Co, tout comme le talk-show Maripier!, que la chaîne Z avait dit vouloir garder à l'antenne cet automne, malgré les récentes révélations.

En ce qui a trait à Gilbert Rozon, la direction de TVA a pour sa part indiqué au HuffPost Québec, lundi, être en «analyse de la situation» à propos des Galas Juste pour rire programmés dans les prochaines semaines. La soirée d'humour qui devait être diffusée jeudi dernier a été éliminée de la grille et remplacée par le spectacle de Philippe Laprise, Je peux maintenant mourir.

En France, la chaîne M6 a avisé qu'elle relaierait la douzième saison de La France a un incroyable talent, sans Gilbert Rozon à titre de juge, a publié le Journal de Montréal. Les cinq premiers épisodes, que Gilbert Rozon avait enregistrés, ne seront pas présentés ; on passera directement, en ondes, aux demi-finales du concours, et les tournages, qui reprendront le week-end prochain, se dérouleront dorénavant avec un juge en moins. Hélène Ségara, Kamel Ouali et Éric Antoine, eux, seront au rendez-vous, selon le Journal de Montréal.