DIVERTISSEMENT

Guillaume Wagner profite de sa tribune à la radio pour s'adresser aux hommes

Il a le courage de ses convictions!

23/10/2017 17:57 EDT | Actualisé 23/10/2017 17:57 EDT
The Canadian Press Images

Dans une chronique éloquente à l'émission Gravel le matin sur les ondes d'ICI Radio-Canada Première ce matin, l'humoriste Guillaume Wagner s'est adressé aux hommes, surtout à ceux qui ne se sentent pas concernés par les événements des derniers jours.

«Les épais ont pris le contrôle de notre équipe, les gars, et il faut remédier à ça parce que c'est rendu eux la norme, même qu'il y a plein de filles très brillantes qui ont accepté ça dans la vie de tous les jours» dit-il en s'adressant aux hommes. «À chaque fois qu'il y a une marée de hashtags d'agressions non dénoncées, de moi aussi, de balance ton porc, ça vient avec une marée de gars qui disent «on est pas tous des violeurs», hey tu dois être rushant toi dans vie» a-t-il lancé.

«Je veux parler au peu d'hommes décents qui restent, écoutez moi j'ai une idée, les gars, pour le bien de notre genre, il faut être des traîtres à notre genre; vous écoutez, vous rapportez.»

Il dit que la mentalité peut être difficile à changer parce que plusieurs gars ont des amis avec «des comportements border misogynes». Wagner explique que ça peut être difficile de couper les ponts avec des gars comme ça parce qu'on les trouve drôles, «que c'est du monde de party, tu t'ennuies jamais avec eux autres.»

Wagner stipule que pour que les choses changent, les gars doivent dénoncer les comportements inappropriés de d'autres. «Personne n'aime ça se faire reprocher des choses, moi le premier», dit-il.

Wagner encourage les gars à écouter les filles pour savoir ce qu'ils peuvent faire (ou pas).

«Ce qui arrive quand t'écoutes, tu apprends des affaires. En écoutant, j'ai appris que j'avais été inapproprié quelques fois sans m'en rendre compte, j'ai appris que j'avais été inapproprié d'autres fois en m'en rendant compte, mais je me disais que ce n'était pas si grave, j'ai appris que c'était si grave, j'ai appris qu'on a un problème de société en ce moment et que chaque réponse violente des hommes sur les réseaux sociaux ne fait que prouver ce problème. Il est temps de dénoncer les traîtres, et de te dénoncer à toi-même la partie qui est traître à ton humanité.»

Il dit qu'alors que le président américain est un abuseur, il faut «make being a man great again

«La balle est dans notre camp les hommes, on n'a plus le droit de l'échapper», admet-il.

L'animateur Alain Gravel a profité de la présence de Guillaume Wagner pour revenir sur ce que ce dernier avait publié la semaine passée sur Facebook, dénonçant Gilbert Rozon quelques heures avant que les nouvelles soient annoncées dans les médias.

Gravel a abordé le fait que Wagner se soit fait reprocher d'avoir fait l'annonce sur Facebook. Ce dernier a dit qu'il comprenait la réaction, mais que les rumeurs allaient bon train depuis des mois et que plusieurs femmes en avaient déjà parlé.

«J'ai parlé à plusieurs journalistes, et on m'a dit qu'ils savaient, mais pas qu'ils faisaient quoi que ce soit là-dessus, alors il fallait mettre de la pression, il fallait faire quelque chose» explique-t-il.

Il dit que si le public a réagi, les victimes l'ont remercié, mais qu'une ne l'a pas pris et qu'il s'en excuse.

Qu'on soit d'accord ou pas avec Wagner, n'empêche qu'il a le courage de ses convictions!