POLITIQUE

Coalition Montréal promet de réduire les taxes de 10%

Parallèlement, Coalition Montréal promet de s’attaquer à la dette de la Ville.

11/10/2017 14:37 EDT | Actualisé 11/10/2017 16:30 EDT
Olivier Robichaud
Jean Fortier

Jean Fortier, candidat à la mairie pour Coalition Montréal, réduirait de 10% les taxes payées par les contribuables montréalais s'il est élu le 5 novembre.

Cette mesure comprendrait tant la taxe foncière que les différents tarifs, comme le prix des permis de construction.

«Le montant réel qu'ont dû verser les Montréalais en taxes et tarifs n'a cessé d'augmenter sous l'administration Coderre. Il a même dépassé le rythme de l'inflation, en moyenne», affirme M. Fortier.

Les taxes seraient gelées dans la première année d'une administration Fortier. Elles seraient ensuite abaissées de 3% en 2019 et de 3,5% en 2020 et en 2021.

Parallèlement, Coalition Montréal promet de réduire la dette de la Ville.

Moins de travaux

M. Fortier compte financer ces mesures en réduisant le nombre de mises en chantier. Il souhaite notamment retarder de deux ans le projet de réaménagement de la rue Sainte-Catherine, dont les travaux sont prévus dans quelques mois.

«Ça fait 60 ans que la rue est comme ça. Elle peut attendre un an ou deux», affirme-t-il.

Au total, M. Fortier souhaite réduire de 30% la quantité de travaux effectués par la Ville.

L'an dernier, la Ville estimait que les infrastructures montréalaises s'accusaient un déficit d'entretien de 4 milliards de dollars. Environ 45% des rues seraient dans un état préoccupant. Le maire Denis Coderre a alors lancé un plan de rattrapage qui coûtera 7 G$ sur 10 ans.

Selon M. Fortier, ce plan peut déjà être mis en veilleuse.

«On a retardé l'horloge biologique. On peut retarder certains projets.»

Par ailleurs, M. Fortier ne croit pas à la statistique souvent mise d'en l'avant par la Ville comme quoi 40% de l'eau de Montréal serait perdue dans des fuites.

«S'il y avait vraiment 40% de l'eau qui passait dans les rues d'en Montréal, vous auriez des montagnes de boue et d'agadoue chaque hiver. Il y aurait du lessivage de rue avec des voitures qui tombent à tous les coins de rue.» lance le candidat à la mairie.

Selon lui, la consommation d'eau accrue des Montréalais serait due aux systèmes de réfrégiration des commerces, qu'il compte d'ailleurs taxer.

Redistribution des compétences

Toujours pour équilibrer son budget, Coalition Montréal souhaite également une redistribution des compétences entre la Ville et la Communauté métropole de Montréal (CMM), qui comprend la banlieue. La responsabilité du développement économique, de l'environnement, du rayonnement international et de la culture passerait à la CMM.

«Est-ce que c'est normal que Montréal se batte avec Saint-Hubert pour attirer des entreprises en aéronautique?» demande M. Fortier.

Parmi ses autres promesses, le candidat espère réduire de 15 à 30% le coût des contrats simplement en améliorant le processus d'appels d'offres. Il souhaite également améliorer la gestion de l'informatique, un service qualifié de «shop informatique de bas niveau» par le vérificateur général en 2015.

VOIR AUSSI: