POLITIQUE

Une nouvelle vie pour la «piscine secrète» du mont Royal?

Projet Montréal souhaite municipaliser le site et le mettre à la disposition des familles.

05/10/2017 09:24 EDT | Actualisé 05/10/2017 09:25 EDT
Facebook

La «piscine secrète» située près de l'ancien hôpital Royal Victoria pourrait renaître de ses cendres, quatre ans après une noyade qui a forcé sa fermeture. Valérie Plante souhaite municipaliser l'endroit et y étendre les protections environnementales qui s'appliquent au mont Royal.

La piscine appartient au Centre universitaire de santé McGill (CUSM), mais elle était ouverte au public jusqu'à récemment. Les baigneurs qui cherchaient un coin à l'abri des enfants pouvaient en profiter, du moment qu'ils en connaissaient l'existence.

L'endroit a toutefois été la cible de critiques pour la présence fréquente de drogues et d'alcool et pour le manque de surveillance de la part des sauveteurs. En 2013, un homme épileptique s'y est noyé après avoir passé au moins quatre minutes au fond de la piscine, alors que les sauveteurs étaient assis sur une table de pique-nique.

Pour la chef de Projet Montréal, le déménagement de l'hôpital et le réaménagement du site sont l'occasion pour acquérir la piscine et le mettre à la disposition des familles.

«Ce site, situé à flanc de montagne, est précieux et doit être accessible aux Montréalais. Avec ce projet, nous avons l'occasion d'offrir à la population du centre-ville un nouvel espace vert sur le mont Royal en plus d'une piscine publique, sans doute la plus belle de l'île de Montréal», affirme Mme Plante.

Projet Montréal souhaite également créer un parc familial sur le stationnement adjacent.

«En verdissant et en animant le stationnement de l'ancien hôpital et en rendant accessible au public la magnifique piscine, trop longtemps gardée à l'abri des regards, nous pourrions créer un vaste parc familial», affirme Philippe Tomlinson, candidat de Projet Montréal pour la mairie d'Outremont.

L'Université McGill planche actuellement sur un projet d'acquisition de l'ancien hôpital. Mme Plante souhaite que son projet s'insère dans les discussions avec l'université et le CUSM.

Il y a quelques années, un groupe de citoyens a mis sur pied une page Facebook pour municipaliser la piscine.