NOUVELLES

La Place du Canada change de « look »

Une tour à bureaux de 22 étages, a été inaugurée dans le cadre d'Expo67.

28/09/2017 19:35 EDT | Actualisé 28/09/2017 19:35 EDT
Olivier Robichaud

Un des édifices phares du quartier des affaires de Montréal saute à pieds joints dans le 21e siècle. L'édifice Place du Canada, situé au sud du parc du même nom, a inauguré son nouvel intérieur avec une œuvre interactive qui deviendra sous peu la plus grande surface lumineuse accessible aux Montréalais.

La Place du Canada, une tour à bureaux de 22 étages, a été inaugurée dans le cadre d'Expo67. Elle fête donc ses 50 ans et s'est offerte, pour l'occasion, un important lifting pour avoir un design intérieur plus moderne et plus épuré.

«Les architectes, à l'époque, avaient très bien fait leur travail. Pendant des années, nous avons accueilli des firmes d'avocats ou d'ingénieurs qui sont restées pendant des années. Mais nous avons de nouveaux clients, des architectes, des entreprises de technologie et d'autres, pour qui le design ne cadrait pas avec ce qu'ils voulaient. Ils voulaient des espaces plus ouverts, plus modernes», explique Daniel Peritz, premier vice-président pour Montréal et Ottawa de Canderel Management, l'entreprise qui gère l'édifice.

Sans en préciser le coût, M. Peritz souligne que les travaux ont nécessité des investissements de plusieurs millions de dollars.

67 000 pixels pour Montréal

À l'entrée de la Place du Canada trône désormais un imposant mur lumineux interactif. La partie supérieure a été inaugurée jeudi. La portion située au rez-de-chaussée sera mise en marche la semaine prochaine.

Le mur a été conçu par l'artiste Cheryl Catterall afin de pouvoir diffuser une grande diversité d'œuvres interactives. Au lancement jeudi, l'oeuvre «Athmosphères Montréalaises» affichait des paysages et des icônes de la métropole, comme le fleuve, le Stade olympique ou le 1000 de la Gauchetière.

«Il y a quatre histoires qui parlent des atmosphères de Montréal. C'est une œuvre contemplative qui ne sera jamais la même d'une journée à l'autre», explique l'artiste.

Les images affichées changent selon le nombre de personnes dans la pièce et leurs mouvements, grâce à quatre caméras installées dans le mur.

Au fil du temps, d'autres artistes seront invités à afficher leurs créations sur les 67 000 pixels du mur.

«Ça va devenir un canevas pour la communauté artistique et les designers médiatiques de Montréal», affirme Mme Catterall.