DIVERTISSEMENT

Alain Lefèvre rétablit le «Concerto no 3» d’André Mathieu

L'œuvre maîtresse composée à l'adolescence par le «Mozart québécois» jouit d'une seconde vie.

26/09/2017 08:48 EDT | Actualisé 26/09/2017 08:48 EDT
Analekta

Le nouveau disque d'Alain Lefèvre est le fruit d'un travail acharné pour redonner au Concerto no 3 d'André Mathieu ses lettres de noblesse. Avec cette relecture par l'orchestre philharmonique de Buffalo. l'œuvre maîtresse composée à l'adolescence par le «Mozart québécois» jouit aujourd'hui d'une véritable seconde vie.

En 2008, lorsque l'animateur Georges Nicholson met la main sur une partition d'époque pour deux pianos du Concerto no 3 d'André Mathieu (1929 – 1968), mieux connu sous l'appellation Concerto de Québec, il remarque de nombreuses différences. S'en suit une révision de l'œuvre suivie d'une complète réorchestration par le chef d'orchestre Jacques Marchand.

«Cela fait maintenant quarante ans que je me passionne pour André Mathieu, a raconté Alain Lefèvre lors d'une rencontre organisée avec plusieurs médias. Jusqu'ici, ce que l'on connaissait de cette œuvre n'avait rien à voir avec ce que l'on a récemment découvert dans le fonds Mathieu des archives à Ottawa qui contenait la partition originale écrite de la main du compositeur.»

Dix minutes supplémentaires

Pendant trois ans, le trio Jacques Marchand, George Nicholson et Alain Lefèvre s'attèle donc à une véritable restauration du fameux concerto, dont la version abrégée avait été utilisée en 1947 pour la bande sonore du film québécois La Forteresse. «J'ai porté ce projet colossal à bout de bras, sans l'aide financière d'aucun gouvernement, a dit le pianiste. Je suis très fier du résultat et l'une de mes plus belles victoires, c'est de voir les jeunes musiciens reprendre les partitions d'André Mathieu»,

Lefèvre a précisé qu'en musique classique, la restauration n'est pas chose rare. «Il existe plein d'exemples comme avec Chopin ou la Symphonie no 5 de Bruckner, qui a elle aussi été restaurée. En ce qui concerne André Mathieu, il y a 10 minutes supplémentaires et 15 000 différences rien que dans la notation.»

Contre vents et marée, Alain Lefèvre a toujours défendu l'héritage de l'artiste qu'il joue aujourd'hui à travers le monde. «Quand j'ai commencé à m'intéresser à André Mathieu, les gens se moquaient de lui. Je suis content de voir qu'il est maintenant célébré. C'est ma plus grande joie», a-t-il conclu.

André Mathieu: Concerto no 3 en sol mineur – Analekta – Orchestre philharmonique de Buffalo – Sous la direction de JoAnn Falletta.

À voir également :