DIVERTISSEMENT

Eh la la…, Martin Matte repart en tournée!

À voir: il a même fait appel à Michel Therrien pour sa pub...

20/09/2017 06:40 EDT | Actualisé 20/09/2017 06:41 EDT

Il nous faisait languir depuis le début de l'année, mais c'est maintenant officiel : Martin Matte repart en tournée avec un nouveau spectacle, son troisième, intitulé Eh la la...!

L'humoriste offrira toutefois ses représentations en «quantité limitée», puisque seulement 100 dates sont inscrites à son agenda d'ici octobre 2018. Faites vite pour réserver vos places, car Matte ne compte pas allonger son itinéraire au-delà d'un an et demi, trop intéressé à développer d'autres projets. Il rêve entre autres d'écrire une autre série télévisée, de rédiger un scénario de film, d'animer un talk-show et, éventuellement, de proposer un quatrième, et pourquoi pas un cinquième, one man show. Voilà pourquoi il ne souhaite pas s'engager à long terme avec Eh la la...!

«Repartir en tournée pour quatre ou cinq ans, ça serait un peu lourd, plaide Martin Matte. On se fait offrir des affaires, et si je fais tout ce dont j'ai envie, j'en ai pour 22 ans. J'ai 47 ans... Je trouve cool de voir le bout, de me dire que je fais un an et demi et que ça sera fini après, que je pourrai repartir sur autre chose. C'est très stimulant la création, inventer, écrire.»

Mais si le public insiste? Si la demande est trop importante, et que lui-même a s'amuse encore à présenter Eh la la...!, Martin Matte pourrait-il revenir sur sa décision initiale? Son coproducteur François Rozon, d'Encore Spectacle, lui a posé la question «40 fois», blague le très désiré artiste.

La réponse? Il n'est pas totalement fermé à l'idée, mais ne l'envisage pas pour l'instant.

«Pour le moment, non», tranche fermement Martin Matte.

«Ce n'est pas impossible si, au bout d'un an et quelque, ça va bien et on m'offre d'ajouter 20 soirs. Je verrai. Si j'ai un flash de série télé et qu'on me propose de continuer la tournée dans un an et demi, je vais probablement avoir le goût de faire ma série télé. Je me suis donné une porte de sortie. Je ne veux surtout pas jouer le jeu du gars qui annonce 100 représentations et qui finit par en ajouter 100 autres dans six mois. Je vais voir comment je vais me sentir dans un an.»

Martin Matte dévoile son nouveau spectacle «Eh La La...!»

Mise en scène

Ses Beaux malaises – pour lesquels il vient encore de remporter le trophée Gémeaux du Meilleur spécial d'humour, pour l'épisode de la grande finale – ont donné le goût à notre homme de pousser sa fibre créatrice encore plus loin.

En plus d'écrire, de coproduire et d'être la tête d'affiche de Eh la la...!, Matte assurera sa propre mise en scène. Une première pour lui, qui s'était néanmoins mouillé en épaulant son ami Adib Alkhalidey à ce niveau, pour le premier one man show de celui-ci, Je t'aime, en 2013. Il promet, pour cette nouvelle prestation, un enrobage visuel très peaufiné, du «crémage» qui en mettra plein la vue, et qui rehaussera le plaisir des spectateurs.

«Je ne le faisais pas pour mes autres spectacles, mais j'étais quand même très, très présent, signale-t-il. Après 20 ans de carrière, je sais ce que je veux. J'avais travaillé avec Alexis Martin pour le dernier show, et j'ai commencé à répéter avec lui hier. François Avard est toujours avec moi pour les textes. Je m'entoure bien.»

«J'ai déjà en tête ce que je veux comme scénographie, comme décor. On a beaucoup de réunions de production là-dessus, ces temps-ci, parce que les textes sont pas mal tous écrits. J'aime toucher, aller dans l'émotion, provoquer. J'ai un côté théâtral et, grâce aux Beaux malaises, j'ai joué et écrit davantage. Eh la la...! sera teinté de ça.»

Rire jaune, noir, grinçant ou gras

Martin Matte est conscient d'avoir un peu entaché son personnage de scène excessivement confiant et arrogant, qui avait fait le succès des publicités de Honda et de ses deux premiers spectacles, Histoires vraies (2000) et Condamné à l'excellence (2007), en rendant son alter ego menteur, peureux, de mauvaise foi, méchant avec ses enfants et malhabile dans les rénovations dans Les beaux malaises. Le public a bien répondu à nouveau, mais le gaillard affirme avoir atteint une autre étape de son existence. Le Martin Matte de Eh la la...! ne sera pas celui de Condamné à l'excellence.

«Je suis encore confiant, il faut l'être sur scène, mais je suis plein de doutes aussi, nuance-t-il. J'ai maintenant 47 ans, j'ai des enfants. C'est une autre façon de chroniquer la vie. Moi, le rire, je l'aime jaune, noir, grinçant, gras. J'aime ça! J'aime avoir tous ces rires dans le show.J'aime l'ironie. Je pense que je suis plus habile qu'avant pour chroniquer un sujet. Les réseaux sociaux n'existaient pas à l'époque de mes derniers shows ; aujourd'hui, j'ai un gros numéro là-dessus, parce que c'est quelque chose, l'importance que les gens accordent à ça, dans leur vie. C'est trippant, parler de ça.»

Il tient à ne pas trop ébruiter les thèmes qu'il abordera dans Eh la la...!, mais en dévoile des bribes en expliquant qu'il compose ses différents segments comme des tableaux, dont certains peuvent durer jusqu'à 25 minutes.

«Je me fous que ça soit plus touchant ou engagé. Je veux que ça soit bon! J'ai un numéro qui critique les dépenses gouvernementales, qui me fait beaucoup rire, mais si ça fait moins rire, que ça touche moins, je l'enlève. Le sujet n'est pas important. J'ai un numéro sur les ados, je trouve que c'est le plus banal, j'ai l'impression que tout le monde a déjà parlé de ça, mais c'est le moment qui marche le plus. C'est tellement fort et proche de moi que ça me rapproche des gens, parce qu'on vit les mêmes affaires. J'ai vécu des affaires personnelles, avec ma famille, le couple et j'en parle. La philanthropie, aussi, j'ai une fondation, j'en parle d'une façon qui me fait beaucoup rire.»

Pérusse et Therrien

Autre héritage de ses cinq ans de Beaux malaises : le titre Eh la la...!, une expression qui revient notamment souvent dans ses correspondances avec ses admirateurs sur Internet.

«C'est rendu un running gag. Les gens me racontent des choses, et je réponds : «Eh là là!». Enbrainstorm, avec François Avard, on suggérait des titres, comme «Booof» ou «Eh la la». Je lui ai demandé s'il niaisait ; parce que, moi, je trouvais ça drôle. Eh la la... !, ça ne veut rien dire, et ça veut tout dire. Ça dit qu'il vaut mieux en rire! C'est un show d'humour, j'ai envie d'avoir du fun, d'aller sur scène et de crier mes histoires. C'est un moment heureux que je vis avec les gens, et je suis content.»

Pour faire parler de cette nouvelle aventure, Martin Matte a conçu avec l'agence LG2 deux publicités télévisées, dont l'une où l'ancien entraîneur du Canadien, Michel Therrien, apparaît dans une formidable autodérision. À la radio, c'est nul autre que François Pérusse qui a prêté ses célèbres voix et sa plume pour les besoins de la cause.

«C'est la première fois qu'un humoriste fait une pub pour un autre humoriste», a fièrement remarqué Martin Matte.

Outre la tournée Eh la la...!, qu'il démarrera le 27 novembre prochain à Ste-Thérèse, Martin Matte se consacrera, d'ici la fin de l'année, à la promotion du film Le trip à trois, où il tient la vedette avec Mélissa Désormeaux-Poulin, et qui prendra l'affiche le 20 décembre.

Les 125 000 billets de la centaine de représentations de Eh la la...! sont déjà en vente. Martin Matte effectuera sa rentrée montréalaise à la Place des Arts, les 15, 16 et 17 février 2018, et se rendra à Québec les 1er, 2 et 3 mars. Toutes les dates et informations sont disponibles sur son site web (http://martinmatte.com/).