POLITIQUE

Québec met le « paquet » pour retrouver le petit Louka

Une « horrible tragédie », selon le premier ministre Couillard.

15/09/2017 16:40 EDT | Actualisé 15/09/2017 16:43 EDT
LA PRESSE CANADIENNE,

VAL D'OR – Le gouvernement du Québec fait tout en son possible pour retrouver le petit Louka Fredette, six ans, qui aurait été enlevé par son père jeudi.

« On met le paquet. Tous les services policiers sont mis à contribution avec l'alerte Amber », a expliqué le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, en marge du caucus libéral. Il a encouragé tout le monde qui détiendrait des informations à communiquer avec la police.

Le premier ministre Philippe Couillard a réitéré que les policiers des quatre coins du Québec étaient tous mobilisés en raison de « cette horrible tragédie qui se déroule littéralement sous nos yeux ».

« Oui, tout le monde est mobilisé pour retrouver ce petit enfant, a commenté M. Couillard. On espère le retrouver sain et sauf. Je pense que l'ensemble des Québécois et des Québécoises suivent ça avec beaucoup d'angoisse. »

L'alerte Amber a été déclenchée en fin d'après-midi jeudi lorsque la mère du jeune garçon a été retrouvée morte dans sa résidence de Saint-Eustache, en banlieue nord de Montréal.

Le principal suspect, Ugo Fredette, a été vu dans un motel de Rouyn-Noranda en Abitibi-Témiscamingue jeudi soir, puis dans le coin de Maniwaki, en Outaouais, vendredi après-midi. Selon les dernières informations disponibles, il serait en Ontario. Mais les témoins n'ont pas vu le petit Louka.

« Souhaitons retrouver Louka, d'abord, et continuons à réfléchir ensemble sur la façon de les prévenir », a poursuivi le premier ministre, qui précise « qu'on ne peut jamais prévenir complètement ces choses-là ».

Alerte Amber