NOUVELLES

Une école privée au coeur d'une publicité gouvernementale sur le financement de l'éducation

«Le gouvernement a-t-il honte de nos écoles publiques?»

07/09/2017 17:46 EDT | Actualisé 08/09/2017 11:17 EDT
Gouvernement du Québec/École Saint-Joseph (1985) inc.

Une publicité télévisuelle pour promouvoir le budget du gouvernement du Québec et sa volonté d'investir pour améliorer la réussite des jeunes met en scène la cour d'une école privée montréalaise.

La cour de l'école primaire d'enseignement privé Saint-Joseph a été louée pour le tournage d'une publicité du gouvernement libéral pour vanter son budget 2017-2018.

«Il s'agit de notre cour d'école», confirme le directeur général de l'établissement Frédéric Brazeau, qui précise que son institution, en vedette dans le film Monsieur Lazhar, reçoit régulièrement des demandes de tournage en raison de sa localisation et de son architecture typique d'école montréalaise.

«La réussite des jeunes au cœur du plan économique du Québec», lance-t-on dans la publicité de 15 secondes.

La ressemblance entre les murs extérieurs de l'École Saint-Joseph et ceux du bâtiment qui figure dans le message publicitaire a été remarquée par le mouvement «Je protège mon école publique», qui milite pour le financement adéquat de l'école publique au Québec et tente de sensibiliser la population aux enjeux des compressions dans le réseau de l'éducation primaire et secondaire.

«C'est on ne peut plus ironique d'utiliser une école privée comme décor dans une publicité gouvernementale pour la télévision vantant l'ajout de ressources dans le système d'éducation public. Le gouvernement a-t-il honte de nos écoles publiques? On pourrait le croire! Il y a certes beaucoup de problèmes dans nos écoles publiques, notamment au niveau des bâtiments, mais il y a aussi de très belles écoles publiques, avec des environnements sains, bien adaptés et enviables», a commenté Pascale Grignon, porte-parole du mouvement, qui se demande pourquoi une école publique n'a pas plutôt été choisie comme lieu de tournage.

Le montant accordé à l'École Saint-Joseph pour la location de sa cour d'école sert entre autres à l'entretien de ses installations et au soutien aux élèves présentant des besoins particuliers. «Comme toutes les écoles subventionnées québécoises, notre école est un organisme à but non lucratif qui a l'obligation de réinvestir tous les fonds recueillis dans sa mission éducative», soutient Frédéric Brazeau.

«Comme les bâtiments appartiennent et sont gérés directement par la direction d'école, il est facile d'y organiser des tournages rapidement, ce qui fait que les écoles privées sont régulièrement sollicitées à cet effet»Frédéric Brazeau

École Saint-Joseph (1985) inc.

Environ 65 % des établissements d'enseignement privés bénéficient de subventions du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur. La subvention par élève représente environ 60 % de celle accordée aux écoles publiques pour les services éducatifs.

Google Maps

Au moment d'écrire ces lignes, le gouvernement du Québec n'avait pas encore répondu à notre demande d'entrevue.

L'ensemble des publicités produites pour promouvoir le plan économique du gouvernement — qui mise sur la création d'emplois, la réussite éducative et l'accès aux soins de santé — ont coûté près de deux millions de dollars aux contribuables selon Radio-Canada.