POLITIQUE

Paul Leduc, le maire de Brossard, sollicite un nouveau mandat

Il dirige la ville de la Rive-Sud depuis 2009.

05/09/2017 11:33 EDT | Actualisé 05/09/2017 14:12 EDT
Olivier Robichaud

Le maire de Brossard, Paul Leduc, se présentera pour un troisième mandat consécutif, malgré les allégations de mauvaise gestion qui affligent son administration.

M. Leduc, 80 ans, dirige la ville de la Rive-Sud depuis 2009. Il a fait un premier tour à la mairie dans les années 1990.

M. Leduc a fait l'objet de nombreux reportages depuis l'an dernier, notamment à cause des nombreux départs de hauts fonctionnaires. La greffière de la Ville a d'ailleurs déposé une plainte pour harcèlement psychologique et le directeur général est parti en congé de maladie au début de l'été.

Le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT) mène une vérification sur la gestion de la Ville. Le ministère n'est pas en mesure, à l'heure actuelle, de dire si son rapport sera déposé avant les élections du 5 novembre.

«Je n'ai aucune inquiétude sur ce que le MAMOT peut faire», affirme le maire, qui assure collaborer avec les autorités.

CMQ et UPAC

M. Leduc attend également la décision de la Commission municipale du Québec (CMQ) concernant une publicité partisane diffusée avec le logo de la Ville dans un journal local. La semaine prochaine, la CMQ se penchera sur une autre plainte concernant l'achat de meubles italiens pour son bureau.

Selon une enquête du Journal de Montréal, la conjointe de M. Leduc, qui n'occupe aucun poste au sein de la fonction publique, aurait magasiné les meubles pour le compte de la Ville. Elle en aurait profité pour tenter d'obtenir un poste au sein de l'entreprise qui les a fournis.

En conférence de presse, M. Leduc a nié que sa femme ait tenté de se chercher un emploi au sein de la compagnie. Il affirme que

la plainte a été déposée par un opposant politique.

Selon un reportage diffusé par La Presse, M. Leduc pourrait être dans la mire de l'UPAC concernant la vente du golf de Brossard dans les années 1990, lors de son premier passage à la mairie.

L'homme de la situation

M. Leduc estime qu'il est toujours «l'homme de la situation» pour gérer les nombreux projets importants de la Ville.

Rappelons que la Ville de Brossard est le théâtre de plusieurs projets de développement qui ont le potentiel de refaçonner la ville. Trois stations du Réseau électrique métropolitain (REM) y seront installées le long de l'autoroute 10, sans parler du nouveau pont Champlain en construction. Un important projet de quartier TOD (transit oriented development) a aussi pris son envol en face du Dix30.

La Ville projette aussi la construction d'un «grand parc urbain» sur le site de l'ancien golf, fermé en 2015. Le parc encerclera deux projets résidentiels ainsi qu'une nouvelle école.

M. Leduc a aussi souligné son âge avancé. Un atout, selon lui.

«Je suis en excellente santé. Je considère mon âge comme un atout que je mets au service de mes concitoyens», affirme-t-il.

L'opposition souhaite un changement

M. Leduc fera face, entre autres, à trois anciens collègues qui ont claqué la porte de son parti l'an dernier pour former le parti Brossard Ensemble. La chef de la jeune formation politique, Doreen Assaad, estime que le maire a entaché la réputation de sa ville.

«Dans les dernières années, Brossard a trop souvent fait les manchettes pour les mauvaises raisons, affirme-t-elle. Il est temps que les citoyens se dotent d'une équipe qui est à l'écoute de leurs préoccupations.»

Nouveaux venus

Olivier Robichaud

Paul Leduc a également annoncé l'équipe qui l'accompagnera tout au long de la prochaine campagne électorale. Cinq des six conseillers municipaux de son parti, Priorité Brossard, se représentent pour un nouveau mandat.

De ce nombre, on compte le beau-fils du maire, Alexandre Plante. M. Plante a également fait l'objet de plusieurs reportages en 2016, notamment parce qu'il cumulait plusieurs postes payants au sein du conseil municipal.

Le plus récent venu, Pascal Forget, a décidé de tirer sa révérence. M. Forget a été élu lors d'une élection partielle en novembre 2015.

Cinq nouveaux venus tenteront d'obtenir un siège au conseil municipal. Il s'agit de Tony Ghannamy, Xixi Li, Anh Tuan Hoang, François Boucher et Geneviève Grégoire.

LIRE AUSSI:
» Un opposant du maire de Brossard acquitté de voies de faits contre un élu
» Viaduc : la Ville de Brossard répond aux critiques de l'ancien maire