BIEN-ÊTRE

Cette robe Zara est tellement partout qu'on lui a ouvert un blog

Le « jeu » est rapidement devenu viral. Le blog reçoit des contributions des quatre coins du monde.

31/08/2017 08:55 EDT | Actualisé 31/08/2017 08:55 EDT

Elle est bleue à encolure Bardot, épaules dénudées et elle semble particulièrement plaire aux filles stylées. La preuve: cette robe de Zara est partout cet été.

Sortie à l'occasion de la collection automne/hiver 2016, la robe continue de faire sensation cette année. La New-Yorkaise Lulu Krause a donc eu l'idée de dédier un blog à cette jolie pièce. Elle a décidé d'y publier une photo à chaque fois qu'elle croiserait le vêtement dans la rue.

Blog: The Blue Off-The-Shoulder Dress From Zara

Blog: The Blue Off-The-Shoulder Dress From Zara

"Je suis partie du principe que cette tendance ne reviendrait pas cette année, jusqu'à ce que je repère une femme qui portait la robe en juin. J'ai donc décidé de télécharger ma collection (de photos) sur Facebook. Peu après, j'ai reçu des contributions de la part d'amis et de connaissances, qui m'envoyaient aussi leurs propres photos. (...) Il y a deux semaines, j'ai décidé de tout mettre dans un blog," a-t-elle confié à i-D.

Blog: The Blue Off-The-Shoulder Dress From Zara

Blog: The Blue Off-The-Shoulder Dress From Zara

Cette comédienne, qui travaille pour Condé Nast, soutient que le "jeu de la robe" est rapidement devenu viral. Elle reçoit des photos de l'Espagne, de l'Italie, de la Grèce, du Royaume-Uni et des quatre coins du monde. "Je suis toujours choquée que la tendance ait durée si longtemps. C'est une sorte de cadeau quand je vois (une robe), ça fait ma journée. Deux par jour? N'importe quoi!", sourit-elle.

Blog: The Blue Off-The-Shoulder Dress From Zara

Lulu Krause avoue finalement qu'elle n'a pas pu s'empêcher de s'offrir la maintenant célèbre robe. Et elle n'hésite pas à se montrer en la portant dans les rues de New York.

Shoulder? I barely know her

Une publication partagée par Lulu Krause (@lulukrause) le

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.