DIVERTISSEMENT

De bonnes nouvelles pour Louis-José Houde et Yves Pelletier

Deux spectacles à surveiller!

30/08/2017 10:03 EDT | Actualisé 30/08/2017 10:04 EDT
Facebook

Deux humoristes avaient de bonnes nouvelles à annoncer en début de semaine. Alors qu'Yves Pelletier vient d'amorcer le rodage de son one man show, Moi?, Louis-José Houde posera le pied sur la scène de l'Olympia de Montréal ce vendredi, 1er septembre, pour n'en redescendre qu'en décembre prochain, armé du matériel de Préfère novembre, son nouveau spectacle.

Pour sa première aventure de stand up solo en carrière, Yves Pelletier s'offre le luxe d'une vingtaine de représentations de préparation avant sa première montréalaise du 17 janvier 2018, au Monument-National.

Il a commencé la semaine à Laval, puis s'arrêtera prochainement à St-Romuald, Victoriaville, Terrebonne, Lavaltrie, Magog, Granby, Sainte-Thérèse, Saint-Georges-de-Beauce et Val-Morin pour s'échauffer avant le lancement officiel de sa tournée, propulsée par evenko, et qui durera au moins jusqu'à la fin 2018. Un premier arrêt à Québec, à la Salle Albert-Rousseau, est prévu le 30 janvier.

Dans Moi?, l'ex-RBO, qu'on sait capable de divaguer sur à peu près n'importe quel sujet, ramènera ses personnages-cultes (Monsieur Caron, l'extraterrestre Stromgol, le lecteur de nouvelles pour les sourds) et nous offrira sa propre vision du monde dans des sketchs et des anecdotes. «Âmes sensibles, ne vous abstenez pas!», conseille-t-il.

Louis-José Houde, de son côté, investit l'Olympia pour une «résidence» de 26 dates, étalées de septembre à décembre. Il fera néanmoins escale à Québec, à la Salle Albert-Rousseau, du 21 au 24 novembre, pour ensuite revenir dans la métropole le 1er décembre. La Vieille Capitale l'accueillera à nouveau à la mi-janvier, puis l'homme s'engagera sur les routes de la province jusqu'au début de l'été 2018. On devine sans peine que ce programme sera rapidement allongé, 60 000 billets ayant déjà trouvé preneurs avant même la première présentation «officielle» de Préfère novembre. Houde a toutefois rodé ses monologues tout frais tout l'été, entre deux activités de promotion de De père en flic 2.

Celui qui a complété sa précédente tournée, Les heures verticales, en décembre 2015, aborde dans Louis-José Houde préfère novembre sa propension à la lenteur et son affection pour le morne mois de novembre, dans un ton plus engagé que celui qu'on lui a connu jadis. Même si sa verve et son aisance, elles, sont bien intactes.

Pour plus d'informations sur Yves Pelletier, on peut consulter sa page Facebook. Pour en savoir plus sur Louis-José Houde, son site web est ici.

LIRE AUSSI :
» Phil Roy se confie sur son anxiété
» Korine Côté, la vie après sa première tournée
» Quand Louis T tente d'embrasser des hommes contre leur gré

À voir également :