DIVERTISSEMENT

Rentrée timide à TVA

Découvrez ce qui vous attend dès le mois de septembre

28/08/2017 20:40 EDT | Actualisé 28/08/2017 21:03 EDT

La vraie nature, avec Jean-Philippe Dion, Lâchés lousse, avec Charles Lafortune et Messmer, Conversation secrète, avec Paul Arcand, la première saison de Blue Moon et la suite (et fin) de L'Imposteur : ce sont là les principaux joyaux de la collection d'automne de TVA.

Si on considère le fait que l'univers de L'Imposteur est déjà connu du grand public - et qu'il s'agit donc d'un retour -, de même que les premières vies très médiatisées de Blue Moon sur Club illico et addikTV, on ne pourra nous reprocher d'affirmer que l'offre de la chaîne principale de Québecor, cet automne, est à peu près aussi mince que le document de presse remis aux journalistes lors du lancement de programmation, lundi matin. Lequel tenait sur quatre pages, bien rangées dans une pochette d'un blanc et d'un bleu immaculés.

Pas grave, nous répondra-t-on probablement : il y aura encore beaucoup de Voix junior et de La voix à se mettre sous la dent, les téléspectateurs répondant toujours aussi bien aux dérivés de la franchise The Voice, tant devant leur écran que sur les réseaux sociaux. Puis, l'hiver 2018 accueillera deux fictions fort prometteuses, Fugueuse et En tout cas.

La direction de TVA, elle, contourne l'évidence en insistant sur la «trentaine de productions originales» qu'elle injectera sur ses ondes cette année, ce chiffre comprenant bien sûr les nouveaux chapitres de O', Au secours de Béatrice, L'heure bleue, Boomerang etL'Échappée. Ce bataillon de valeurs sûres, Jean-Philippe Dion, Messmer et Paul Arcand contribueront-ils à laisser intactes, et pourquoi pas augmenter, les 24% de parts de marché récoltées par TVA l'an dernier? Fait notable, l'antenne a relevé que 87% des personnes de 25 à 54 ans branchées sur elle le sont la plupart du temps en direct, et non en rattrapage sur le web ou sur Illico. Comme quoi les bonnes vieilles méthodes d'écoute ont encore leurs adeptes.

Des larmes à La voix junior

Regardons donc le «TVA 2017-2018» de plus près. Après un premier tour de chant concluant de 2,3 millions de téléspectateurs il y a un an, Charles Lafortune (à l'animation), Maripier Morin («grande sœur» des candidats), et Marie-Mai, Alex Nevsky et Marc Dupré (coachs) reprennent du service à La voix junior qui, elle, redémarre le dimanche 24 septembre, à 19h. Plus tôt dans la saison qu'en 2016, alors que la compétition avait débuté le 2 octobre. Redoute-t-on les célibataires d'Occupation double, qui flirteront au même moment à V?

Devant les médias, Charles Lafortune s'est réjoui que les trolls, ces intimidateurs toujours à une touche d'un commentaire dégradant sur Twitter, Facebook et ailleurs sur le web, n'aient pas trop mené la vie dure aux jeunes participants de La voix junior, l'an dernier. Espérons qu'il en restera ainsi.

Ce qui ne changera peut-être pas, toutefois, c'est l'excès d'enthousiasme des trois coachs et leur propension à en donner beaucoup plus que le client en demande devant les prestations de leurs futurs petits protégés. On a déjà vu Marie-Mai s'essuyer les yeux d'émotion dans un extrait. Pas d'ode à la pudeur à prévoir, ici. Puis, on sautillera, courra, patinera dans les présentations, selon les intérêts des aspirantes-étoiles. Ça devrait être bien dynamique.

Le lundi, à 19h, la prolongation La voix junior Extra proposera encore plus de matériel inédit et de contenu filmé pendant les répétitions. Plusieurs s'étant plaints, l'année passée, que cette tranche de valeur ajoutée se concentrait surtout sur les numéros vus à l'écran la veille. On a donc remédié à la situation.

Des conversations partout

Paul Arcand n'avait aucun invité à annoncer pour sa première Conversation secrète, dans laquelle on plongera le dimanche, à 21h. Son premier entretien sera diffusé le 24 septembre, les suivants le seront en alternance avec La vraie nature, et répartis sur l'automne 2017 et l'hiver 2018. Dans cette adaptation d'un concept français relayé sur Canal+ entre 2013 et 2016, l'animateur-vedette du 98,5 échangera avec une personnalité issue de n'importe quel horizon, qu'elle soit bien perçue dans l'opinion publique ou pas. Le bassin potentiel s'étendra «du bandit au pape», a précisé Paul Arcand, qui ne cache pas avoir «visé haut» avec son équipe pour attirer des noms intéressants. La présence de la tête d'affiche pourra avoir un lien avec l'actualité du moment, mais pas nécessairement non plus.

La discussion se déroulera en mouvement, alors qu'Arcand et son convive marcheront dans des lieux chers à celui-ci. On nous promet une facture visuelle alléchante, rendue par les10 caméras du réalisateur Jean Lamoureux, et une atmosphère qui donnera le goût aux interlocuteurs de se confier. Évidemment, on attend beaucoup de ce nouveau rendez-vous ; aura-t-on droit aux premières confidences d'un Guy Cloutier, par exemple? Du côté de TVA, on tempère les attentes en soulignant que ça ne sera pas toujours l'invité(e) en question qui retiendra l'attention, mais surtout son propos. On entendra à Conversation secrète des choses qu'on n'a jamais entendues ailleurs, jure-t-on. «On aura l'impression de tendre l'oreille à une conversation qui ne nous regarde pas», a laissé planer Paul Arcand.

Après six saisons d'Accès illimité – que TVA a décidé de ne pas renouveler par manque de matière et épuisement de la formule -, Jean-Philippe Dion s'éclatera sur un nouveau terrain de jeu, celui de La vraie nature, le dimanche, à 21h (quand Conversation secrète n'y sera pas, la première étant programmée le 8 octobre). Dans son chalet du Lac-Brome, l'intervieweur accueillera trois invités ; Mariana Mazza, Mario Pelchat et Étienne Boulay seront du premier tour de table. Tous passeront 24 heures ensemble et se confieront sur divers aspects de leur vie et de leur parcours à différents moments de la journée. Les invités se rendront à destination seuls à bord d'une chaloupe, sans savoir qui seront leurs partenaires d'un jour. Ça pourra être décontracté et léger autant que poignant et touchant.

Concernant le chant du coq d'Accès illimité, si vous vous inquiétez pour Anouk Meunier, sachez que celle-ci est en pourparlers avec TVA concernant d'éventuels nouveaux projets.

Confiance à Saskia

À Lâchés lousses (mardi, 19h, dès le 12 septembre), on mettra notre cerveau à off devant les défis que devront relever des participants sous l'emprise de l'hypnose de Messmer, qui leur compliquera drôlement la tâche. Concocter un sundae à peu près potable, enfiler une couche à une poupée, faire des «prouts» sur la bedaine d'un tiers : on lâchera notre fou avec ces pauvres courageux magnétisés!Plus nos «hypnotisés» accompliront bien leur épreuve, plus ils amasseront des sous. Et ce, sous l'œil bienveillant du maître de jeu Charles Lafortune. «Quand Dieu merci! rencontre Messmer», voilà comment Lafortune résume Lâchés lousses, qui donnera dans l'humour «tarte à la crème» et «slapstick».

La recrue Saskia Thuot prodiguera conseils santé-bien-être à Bien, le samedi, à 10h, dès le 16 septembre. À propos des «événements récents» concernant Saskia – celle-ci a été sanctionnée pour deux délits de fuite, cet été -, la direction de TVA a mentionné qu'il s'agissait là d'éléments de la vie privée de la femme de 44 ans, et que cela n'entachait en rien son rapport avec le réseau.

Du nouveau dans les séries

Tour rapide des faits saillants des différentes séries. Dans L'Échappée (lundi, 20h, dès le 11 septembre), Clément Francoeur (Rémy Girard), le papa de Brigitte (Julie Perreault) et Noémie (Anick Lemay), refera irruption dans la vie de ses filles après 20 ans d'absence à se la couler douce au Costa Rica. L'homme n'apparaît pas net ; on s'en méfiera, a prévenu Rémy Girard. Ses intentions sont-elles bonnes ou mauvaises? Partageant plusieurs points communs avec Brigitte, Clément aura plus de mal à connecter avec Noémie. Anne Casabonne, Alexandre Goyette et Isabelle Brouillette interpréteront aussi de nouveaux protagonistes dans le feuilleton de Michelle Allen.

Le destin de Philippe/Youri (Marc-André Grondin) sera scellé dans la deuxième saison de L'Imposteur (lundi, 21h, dès le 11 septembre). Notre anti-héros à la double vie devra boucler des choix décisifs et ne l'aura évidemment pas facile. Son sort sera définitivement réglé au bout des 10 derniers épisodes.

Dans Boomerang (lundi, 19h30, dès le 11 septembre), Patrick (Antoine Bertrand) deviendra une icône de la communauté gaie, à bord de son foodtruck. O' change de case-horaire pour aller s'installer le mardi, à 20h. L'Heure bleue suivra à 21h. Tous deux redémarreront le 12 septembre. TVA a choisi de rapatrier ses produits québécois en début de semaine.

Tel que révélé il y a quelques mois, Au secours de Béatrice (mercredi, 20h, dès le 20 septembre) égrainera ses dernières heures d'ici le printemps 2018. C'est l'auteure, Francine Tougas, qui a choisi de mettre fin à sa saga après quatre années entières, estimant avoir fait le tour du jardin. Si vous n'avez pas encore dévoré Blue Moon, branchez-vous à TVA le mercredi, à 21h, dès le 13 septembre. Le jeudi, à 21h, dès le 28 septembre, on découvrira la série américaine Survivant désigné.

Enfin, Vlog (dimanche, 19h ou 18h30, avant La voix junior, dès le 10 septembre), Salut, Bonjour! (lundi au vendredi, 6h, dès le 4 septembre), Deux filles le matin (lundi au mercredi, 10h, dès le 4 septembre), Le tricheur (lundi au vendredi, 18h30, dès le 4 septembre), Histoires en cour (jeudi, 19h, dès le 14 septembre), J.E (jeudi, 19h30, dès le 14 septembre) et Ça finit bien la semaine (vendredi, 19h, dès le 22 septembre) combleront toujours les habitués dans leurs créneaux respectifs.

Et l'hiver prochain...

Après les Fêtes, TVA misera sur la comédie En tout cas, écrite par la plume incisive de Rafaële Germain, où Guylaine Tremblay incarnera une maman qui rentre en ville après avoir passé sa vie en région. Ses grands enfants, incarnés par Anne-Élizabeth Bossé et Mikaël Gouin, seront plus ou moins enchantés de la voir débarquer, malgré l'amour inconditionnel qui les unit. La distribution d'En tout cas, également composée de Laurence Lebeuf, Yan England ,Andrée Lachapelle, Diane Lavallée, Yves Jacques et Sophie Faucher, est puissante.

Autre gros canon, qu'on attendra impatiemment : Fugueuse, une histoire de Michelle Allen produite par Encore Télévision, mêmes artisans que Pour Sarah. Non, les jeunes filles qui se sauvent de chez elles pour suivre les proxénètes qui leur font de belles promesses ne viennent pas toutes de milieux «poqués» ; Fugueuse en fera la preuve. Claude Legault et Lynda Johnson seront le papa et la maman de la «fugueuse» du titre, alias Ludivine Reding. Jean-François Ruel (Yes Mccan, de Dead Obies) et Camille Felton en seront aussi.

C'est en outre lorsque la neige tombera que TVA propulsera La voix 6 et Face au mur, un jeu d'envergure amalgamant hasard, connaissances générales et prouesses physiques. L'identité de l'animateur (ou animatrice) de Face au mur devrait être connue sous peu.

VOIR AUSSI:

Lancement de la programmation de TVA