DIVERTISSEMENT

MUTEK: voyager au son de Filastine & Nova

Le duo a offert une prestation alliant musique électronique, chant et rythmes du monde.

26/08/2017 16:40 EDT | Actualisé 26/08/2017 16:41 EDT
MUTEK 2017

Les mélomanes qui participent chaque année au festival de musique électronique et de création numérique MUTEK ont l'habitude de se retrouver tous les mois de mai dans diverses salles de spectacle montréalaises. C'est pourtant en août — depuis le 22 et jusqu'au dimanche 27 – qu'ils ont été conviés cette année afin de célébrer la 18e édition de ce festival prônant la découverte et la diversité. Vendredi soir, c'est le duo Filastine & Nova qui s'est retrouvé sur les planches de la Société des Arts Technologiques le temps d'une prestation alliant diverses formes de musique électronique, chant et rythmes du monde.

Barcelone à l'honneur

Mutek 2017

Vêtus de costumes d'agents de bord, plantés dans un décor alliant valise et panier d'épicerie (faisant échos aux projections emplissant les écrans tout au long de leur prestation), le Dj Filastine et son acolyte, la chanteuse indonésienne Nova, ont présenté des règles de sécurité un peu loufoques au public avant de lui faire entreprendre tout un voyage.

Un périple exploratoire musical intitulé Drapetomania (c'est aussi le nom de leur album enregistré un peu partout à travers le monde et d'un diagnostic médical ancien utilisé pour qualifier le désir incontrôlable de fuite chez les esclaves), misant sur la différence, l'unicité, la diversité et l'inclusion.

Un envol incluant projections multimédias (des images d'avions, de villes, de gens aux allures parfois aliénées, de rues, de marchés), percussions live, synthétiseur et chants souls indonésiens, mené par un duo improbable et coloré. Un duo s'étant rencontré au bout de la planète, il va de soi. De la musique du monde, un soupçon de pop, du dubstep, de l'electronica et de la soul indonésienne contemporaine unis malgré leurs différences afin de former un projet « à la conscience sociale, politique et sans frontières ».

Originaire de Los Angeles et résidant à Barcelone depuis de nombreuses années, Grey Filastine fait partie des 7 artistes formant le programme Inter_Connect Barcelona; une initiative du fondateur et directeur artistique de MUTEK, Alain Mongeau, qui souhaitait mettre de l'avant des villes reconnues pour être, à l'instar de Montréal, des métropoles culturelles.

Mutek 2017

C'est donc en marge des célébrations de son 375e anniversaire que Montréal a choisi d'honorer et de célébrer les villes de Londres, de Mexico et de Berlin tout au long du festival MUTEK de cette année. Quant à la ville de Barcelone, il ne faut pas oublier que la belle entretient des liens étroits avec Montréal depuis déjà 8 ans; moment où le festival MUTEK s'est établi dans la capitale catalane. Elle s'est vue honorée tout au long de cette journée de vendredi, qui s'est terminée avec la prestation de l'artiste établi à Barcelone depuis une dizaine d'années, Sunny Graves.

Plus de 120 artistes prennent part à la 18e édition du festival de musique électronique et de création numérique MUTEK. Celui-ci se poursuit jusqu'au 27 août.

Pour plus d'informations et pour consulter l'horaire des spectacles, c'est ici.

LIRE AUSSI:
» MUTEK: Kara-Lis Coverdale offrira un show unique à la SAT
» Surgeon et Lady Starlight à Mutek 2017
» Londres, Mexico, Barcelone et Berlin à MUTEK 2017