Finance 101: comment remettre son budget en ordre avant d’avoir 40 ans

18/08/2017 16:51 EDT | Actualisé 23/08/2017 11:09 EDT
monkeybusinessimages via Getty Images

Certains ont beau affirmer que 40 ans est le nouveau 30 ans, il faut admettre que les jours où vous pouviez dépenser sans compter sont depuis longtemps révolus. Approcher de l'âge mûr signifie qu'il faut penser à votre retraite, contribuer plus sérieusement à votre REER, et considérer l'achat d'une assurance vie telle que l'Assurance vie temporaire CIBC.*

Vous avez encore de belles années devant vous, mais un peu de planification financière vous aidera à envisager votre avenir et celui de vos proches sous l'angle de la stabilité. Présentée en partenariat avec Assurance CIBC, voici une liste de mesures à prendre afin de tirer le meilleur parti de votre argent.

Sezeryadigar via Getty Images

Il n'est jamais trop tard pour commencer à épargner

Il est facile de dépenser allègrement lorsqu'on est jeune, que ce soit à l'occasion de vacances hivernales sous les tropiques ou de sorties entre amis les vendredis soirs. Même si vous avez profité allègrement de votre vingtaine, dites-vous qu'il n'est jamais trop tard pour commencer à épargner afin de pouvoir vous offrir des petits plaisirs plus tard dans la vie.

Planifiez à long terme en déposant une partie de votre revenu disponible dans un régime enregistré d'épargne-retraite (REER) ou un compte d'épargne libre d'impôt (CELI). Ces deux options vous aideront à accumuler un montant appréciable au fil du temps.

Préparez l'avenir de vos enfants

Il n'y a rien de mal à épargner à des fins personnelles. Or, l'approche de la quarantaine entraîne souvent des changements de priorités. Les jeunes pères et mères de famille doivent non seulement veiller à leurs propres intérêts, mais également à ceux de leurs enfants. À cet effet, le régime enregistré d'épargne-études (REEE) est un excellent moyen de planifier les études postsecondaires de votre progéniture, d'autant plus que l'argent qui s'y accumule est non imposable. En prime, le gouvernement du Canada verse une subvention correspondant à 20 pour cent de vos cotisations au REEE, jusqu'à concurrence de 500 dollars par année.

Courtney Keating

Investissez dans une assurance vie

La vie est extrêmement imprévisible. Nous avons beau essayer de ne pas y penser, nous ne sommes jamais à l'abri d'un accident tragique ou d'un problème de santé pouvant avoir des conséquences néfastes sur nos finances personnelles et celles de notre famille. À cet effet, il pourrait être utile de souscrire une police d'assurance vie. Cette précaution pourrait fournir à vos proches le revenu leur permettant de rembourser leurs dettes et de faire face aux situations inattendues. L'assurance vie temporaire, en particulier, les protégera adéquatement si vous êtes victime d'un événement malencontreux.

Remboursez vos dettes le plus vite possible

Puisqu'il est question de dépenses, assurez-vous de garder les vôtres sous contrôle. Il est étonnamment facile de contracter des dettes avec votre carte de crédit, que ce soit pour effectuer des dépenses courantes ou des achats plus importants. Or, le fait de retarder vos remboursements augmentera de manière substantielle les intérêts à payer. Si vous ne parvenez pas à rembourser la totalité de vos dettes mensuellement et dans les délais impartis, utilisez une carte avec un taux d'intérêt moins élevé. Et si vous n'en avez pas les moyens, n'essayez surtout pas de vivre à crédit en utilisant plusieurs cartes à la fois.

Bienvenue à Finance 101 ! La quarantaine n'est peut-être pas la période de la vie la plus facile à gérer financièrement, mais il est toujours temps de vous renseigner au sujet des polices d'assurance vie. Ce genre d'achat pourra vous aider à dormir tranquille. Cliquez ici pour en savoir plus.

* Vous devriez toujours discuter de vos besoins particuliers avec un courtier d'assurance agréé.