POLITIQUE

Oui, Éric Tétrault a été approché par la CAQ, mais…

François Legault donne sa version des faits.

16/08/2017 16:11 EDT | Actualisé 16/08/2017 16:18 EDT
PC/Mario Beauregard

QUÉBEC – Le candidat libéral dans Louis-Hébert, Éric Tétrault, a été approché par la Coalition avenir Québec, mais des vérifications n'avaient pas encore été faites sur son passé, s'est défendu le chef de la CAQ François Legault.

« Je vais vous dire exactement ce qui est arrivé dans le cas d'Éric Tétrault. Un de mes conseillers, Mychel Saint-Louis, pour ne pas le nommer, connait Éric Tétrault et a demandé à Éric si ça pouvait l'intéresser d'être candidat de la CAQ. Éric Tétrault lui a dit oui et Mychel St-Louis a organisé une rencontre avec mon directeur de cabinet et moi », a relaté M. Legault en marge d'un point de presse à Laval, où il annonçait deux candidats.

Il prétend que la rencontre a duré une heure et demie, durant laquelle M. Tétrault a été « très dur, très négatif » contre le premier ministre Philippe Couillard et sa stratégie économique. M. Legault et son entourage lui auraient donc demandé de réfléchir à la possibilité d'être candidat sur la Rive-Sud de Montréal, « là où il habite ».

L'ex-entrepreneur en construction, Lino Zambito, qui purge une peine pour fraude, a soutenu mardi en entrevue avec le HuffPost Québec que M. Tétrault avait passé la soirée dans sa fameuse loge privée au spectacle de Céline Dion en 2008. L'ancien chef de cabinet de Nathalie Normandeau, Bruno Lortie, avait présenté M. Tétrault comme « son grand chum », selon M. Zambito.

La CAQ critiquée

La CAQ n'a pas perdu de temps pour s'attaquer au nouveau candidat libéral après ces révélations, soutenant que M. Tétrault devrait expliquer pourquoi. Le directeur des communications au Parti libéral du Québec, Maxime Roy, s'en est pris sur Twitter à la deuxième opposition, qui véhicule un « double discours » à son avis.

Le leader parlementaire du Parti québécois, Pascal Bérubé, a lui aussi demandé pourquoi la CAQ a approché Éric Tétrault.

M. Legault a répondu que dans tous les cas, la CAQ n'était pas encore rendue « à l'étape de faire des vérifications » sur le passé de M. Tétrault. Il n'a pas dit s'il aurait refusé la candidature de ce dernier, après avoir pris connaissance de sa présence dans la loge avec l'ex-ministre Nathalie Normandeau.

Maxime Roy et Éric Tétrault n'ont pas répondu à nos demandes d'entrevue.

LIRE AUSSI:

» Les libéraux défendent leur candidat Éric Tétrault, attaqué sur son intégrité

» Lino Zambito accuse Couillard d'avoir recruté «la vieille garde» de l'ère Charest

» Éric Tétrault confirmé dans Louis-Hébert

VOIR AUSSI: