NOUVELLES

Le site néo-nazi «Daily Stormer» banni de Google et de GoDaddy

Le site, qui fait l'apologie du suprémacisme blanc, a aidé à organiser la manifestation de Charlottesville.

15/08/2017 15:17 EDT | Actualisé 15/08/2017 15:20 EDT

Le site web néo-nazi Daily Stormer est hors-ligne depuis mardi, après que son nom de domaine ait été révoqué par GoDaddy et Google. Les deux entreprises ont indiqué que le site, qui a aidé à organiser le rassemblement d'extrême droite à Charlottesville en Virginie, a violé leurs conditions de service.

Les utilisateurs ne pouvaient plus accéder au site à partir d'une dizaine de villes en Amérique du Nord, en Europe et en Asie.

«Nous avons une panne», a écrit un message d'erreur, qui dirigeait ensuite les utilisateurs vers le blogue du Daily Stormer. D'autres messages ont indiqué que le serveur du site ne pouvait pas être trouvé.

Les efforts déployés par GoDaddy Inc., Google et plusieurs autres firmes, qui ont déclaré avoir cessé de fournir des services au Daily Stormer, font partie des importants engagements de l'industrie des technologies pour surveiller plus activement en ligne les discours d'incitations à la haine et à la violence.

Andrew Anglin, le fondateur du Daily Stormer, n'a pas répondu aux demandes d'entrevue pour commenter les actions prises par le site pour le remettre en ligne.

Le site, qui fait l'apologie du suprémacisme blanc, a aidé à organiser la manifestation de Charlottesville. Une femme de 32 ans a été tuée et 19 personnes ont été blessées lorsqu'une voiture a foncé dans une foule de contre-manifestants.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais à partir d'un texte de Reuters.

LIRE AUSSI:
» La photo de cette scout qui tient tête à un néo-nazi est devenue virale
» Jimmy Fallon ne peut retenir ses larmes en parlant de Charlottesville
» Un fabricant de torches de jardin se distancie des néo-nazis

VOIR AUSSI: