POLITIQUE

Montréal dévoile son plan d'action pour attirer les familles au centre-ville

De nouveaux logements, de nouveaux quartiers et de nouvelles écoles.

14/08/2017 14:04 EDT | Actualisé 14/08/2017 17:23 EDT
Olivier Robichaud

La Ville de Montréal prévoit créer 1000 logements de 3 chambres et plus afin d'attirer plus de familles dans son centre-ville. Deux quartiers «dynamiques» seront aussi aménagés le long du fleuve Saint-Laurent.

Une « proportion significative » des 1000 logements familiaux sera abordable et destinée aux familles qui achètent une propriété pour la première fois.

Il s'agit des premières interventions annoncées dans le cadre de la Stratégie centre-ville de la Ville de Montréal.

En plus de créer des logements, la Ville prévoit l'ouverture de quatre nouvelles écoles primaires et une nouvelle école secondaire. Le secteur connaît un manque criant d'écoles, notamment dans le district Peter-McGill.

Concernant les négociations à venir avec la Commission scolaire de Montréal sur l'emplacement de ces écoles, le maire Denis Coderre a rappelé qu'il souhaite que cette décision revienne à la Ville dans le cadre du Statut de métropole qui lui sera accordé.

«On ne peut parler de développement sans parler des écoles. De deux choses l'une: ou bien le ministre de l'Éducation dicte la façon de faire et les commissions scolaires répondent "présentes", ou on a le débat pendant deux ans à savoir qui est en charge de quoi lorsqu'il s'agit d'immeubles scolaires.»

Olivier Robichaud

Deux quartiers sur le fleuve

La Ville compte réaménager le bassin Peel et le secteur Papineau/Pied-du-Courant afin de créer de nouveaux quartiers mixtes qui donnent sur le fleuve Saint-Laurent. L'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) avait recommandé à la Ville d'abandonner ce type de projet afin de maintenir le caractère public du fleuve.

«Toujours dans l'esprit de densifier un centre‐ville convivial, la commission ne recommande pas d'envisager, sur les terrains face au fleuve, la construction d'un programme immobilier mixte comprenant équipements, édifices à bureaux et habitation tel qu'évoqué dans la Stratégie centre-ville. La commission insiste plutôt sur l'importance d'assurer le caractère public des rives en protégeant les vues sur le fleuve et par des aménagements, telles des promenades riveraines, pour rapprocher le fleuve des citoyens et de la vie urbaine», lit-on dans le rapport publié en mars dernier.

Selon le maire Denis Coderre, ces quartiers font partie des mesures prises pour redonner le fleuve aux citoyens.

«On veut se rappeler qu'on est une île et on veut redonner le fleuve à la population. Regardez à Lyon, regardez dans villes où les cours d'eau sont importants, c'est ça qui se fait», affirme-t-il.

Valérie Plante, chef de Projet Montréal, craint que ces projets ne coupent plutôt l'accès au fleuve pour le reste des Montréalais.

«La population de ce secteur craint qu'on bloque la vue du fleuve. Il faut que tout le monde y ait accès», affirme Mme Plante, qui représente le district Sainte-Marie où se trouve le secteur du Pied-au-Courant.

Les changements dans ce secteur s'accompagneront d'un réaménagement important de la rue Notre-Dame Est. Ces travaux ont été soulignés comme prioritaires par l'OCPM. Le coût et la nature des travaux seront dévoilés ultérieurement.

Le secteur connaîtra d'importants changements au cours des prochaines années, avec la nouvelle Maison Radio-Canada, le départ de la brasserie Molson et le réaménagement des abords du pont Jacques-Cartier, entre autres.

100 000 déplacements de plus

En plus des nouvelles résidences, la Ville souhaite stimuler le développement économique pour attirer les travailleurs vers le centre-ville. Elle souhaite améliorer l'expérience client sur les artères commerciales et mettre en relation les PME avec les centres de recherches.

Montréal prévoit miser sur le transport en commun pour assurer la mobilité des nouveaux résidents et des nouveaux travailleurs. Elle prévoit augmenter de 100 000 déplacements par jour le nombre de trajets en transport en commun.

Pour ce faire, elle compte ajouter de nouveaux liens en provenance du nord-est et de l'est de la ville, y compris le SRB (système rapide de bus) sur Papineau et le prolongement de la ligne bleue.

«Nous voulons desservir le centre-ville par un réseau de transport en commun intégré et performant», a déclaré le maire.

Annonce «électorale» selon l'opposition

La chef de Projet Montréal, Valérie Plante, estime qu'il s'agit d'une annonce à saveur électorale.

«C'est assez particulier qu'il fasse ça à la veille des élections. J'aimerais que les Montréalais se prononcent plutôt sur son bilan des quatre dernières années.»

Mme Plante juge qu'il y a un «décalage» entre les annonces de M. Coderre et ce qui se passe sur le terrain.

Rappelons que le Plan triennal d'immobilisations 2017-2019 comprend des dépenses totalisant 400 M$ pour le centre-ville.

LIRE AUSSI:
» Bureaux vacants: embellie au centre-ville de Montréal
» Bientôt le wifi gratuit au centre-ville de Montréal