BIEN-ÊTRE

Souffler les bougies sur un gâteau d'anniversaire est en fait très dégueu!

Mysophobes, s'abstenir!

07/08/2017 09:03 EDT | Actualisé 07/08/2017 13:14 EDT

C'est une tradition honorée en Amérique du Nord depuis des décennies, mais la plupart d'entre nous ne réalisent pas à quel point c'est dégoûtant de souffler les bougies sur un gâteau d'anniversaire.

Mis à part le risque que le fêté postillonne sur le glaçage (eww), selon une étude récente, souffler ses bougies d'anniversaire peut augmenter le nombre de bactéries sur votre dessert de 1400%.

(Excusez-nous une seconde pendant qu'on vomit un peu en silence)

Dans le cadre de l'étude, le chercheur Paul Dawson et ses étudiants ont fabriqué de faux gâteaux en glaçant des bases en styromousse circulaires. Ils ont ensuite planté des chandelles dans les «gâteaux», les ont allumés et ont soufflé sur certains d'entre eux. Ils ont aussi mangé de la pizza pour «simuler (NDLR: les conditions d')une fête d'anniversaire, a affirmé M. Dawson. Nous avons (aussi) pensé que ça pourrait aider les glandes salivaires à s'activer.»

Le glaçage des gâteaux sur lesquels les étudiants ont soufflé avait plus de bactéries que les gâteaux mis de côté. Les desserts avec bougies avaient également plus de types de bactéries sur le dessus que les autres.

nautilus_shell_studios

«En moyenne, souffler sur les bougies a multiplié par 14 la quantité de bactéries sur le glaçage. Et dans un cas précis, ça a fait augmenter le nombre de bactéries par plus de 120 fois», rapporte The Atlantic. «Certaines personnes soufflent sur le gâteau et ne transfèrent aucune bactérie. En même temps, vous avez une personne sur deux qui, pour quelque raison que ce soit, transfère beaucoup de bactéries», explique le chercheur en chef.

L'étude mentionne toutefois que personne n'est condamné à tomber malade après avoir mangé une part de gâteau sur lequel on aurait soufflé. Après tout, comme le notent les chercheurs, souffler les bougies à notre anniversaire est une tradition qui remonte probablement à la Grèce antique, et selon leurs recherches, l'exercice n'a jamais entraîné de décès.

«Ce n'est pas une grande préoccupation pour la santé selon moi, a confirmé M. Dawson à The Atlantic. En réalité, si vous l'aviez fait 100 000 fois, alors les chances de tomber malade seraient probablement minimales.»

Il semblerait que vous pourrez manger du gâteau en paix finalement.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été adapté de l'anglais.

10 adresses pour des gâteaux extraordinaires