DIVERTISSEMENT

«Nova Stella» ou la célébration d’un Montréal en couleur

Plus d’une centaine d’artistes d’origines et d’horizons divers participeront au grand rassemblement.

04/08/2017 17:21 EDT | Actualisé 04/08/2017 17:52 EDT
375 MTL
La slameuse Elkahna Talbi alias Queen Ka.

On le sait. Depuis la Révolution tranquille, le visage de Montréal a radicalement changé. Pôle international et ville d'immigration, la plus grande métropole québécoise est devenue plurielle. Une réalité qui sera mise à l'honneur samedi pendant le spectacle Nova Stella où plus d'une centaine d'artistes d'origines et d'horizons divers viendront célébrer les différences.

Présenté sur la place des Festivals dans le cadre du 375e de Montréal, sous la houlette de Présence autochtone, ce grand rassemblement est organisé sous le vocable astronomique Nova Stella qui signifie littéralement «nouvelle étoile». Tout un programme donc pour le spectacle qui se déclinera en trois volets composés de danse et de musique. Le tout culminera par la lecture d'un manifeste rédigé et récité par la slameuse Elkahna Talbi alias Queen Ka.

«J'ai écrit ce texte poétique pour représenter le Montréal d'aujourd'hui que l'on ne voit pas assez, a déclaré Queen Ka en entrevue. J'avais à l'esprit l'idée qu'il n'y a plus maintenant ce "eux et nous", mais seulement ce "nous" inclusif. De par mes origines et mes expériences de vie, mes œuvres sont en soi engagées. Dans le manifeste, j'imagine également le Montréal de demain, une ville qui accepte tous ses citoyens qu'importe leurs conditions.»

«On est tous ici pour y rester»

Des bonnes paroles qui cachent pourtant une dure réalité, celle des communautés culturelles de Montréal victimes de discriminations et sous-représentées dans les sphères de décisions. D'origine berbère, Queen Ka a elle-même vécu plusieurs déceptions professionnelles au cours de sa carrière.

«Après mes études en théâtre, j'étais convaincu de jouer dans des pièces comme Les belles sœurs ou celles de Molière. Ce qui est le plus difficile à accepter, c'est quand tu réalises que les choses ne se passeront pas comme tu l'avais prévu, que tu ne joueras pas forcément dans les grandes tragédies.»

Qu'à cela ne tienne. Queen Ka a développé ses propres projets qui l'on mené vers l'écriture. «Je n'ai jamais été freinée par les refus. Mais il est temps que les communautés culturelles prennent leur place. On est tous ici pour y rester. Et puis, engager des personnes qui ne font pas partie du casting de départ est une façon de nourrir la richesse d'un milieu qu'il soit artistique ou autre.»

C'est pourquoi un évènement comme Noval Stella est important, rappelle la slameuse. «J'aimerais que les gens réalisent qu'il y a une force à se rassembler. Sur scène, il y aura le miroir des visages de notre cité et comme on est à Montréal, je suis convaincue que le public présent sera aussi diversifié que les artistes.»

L'évènement Nova Stella est gratuit. Il se tiendra sur la place des Festivals le samedi 5 août à partir de 12h30.

LIRE AUSSI:
» 10 raisons de participer à l'édition spéciale de Fierté Montréal
» Voyez des géants envahir les rues de Montréal
» Revivez l'illumination du pont Jacques-Cartier à l'aide d'un drone