DIVERTISSEMENT

Divertissements Trending Entertainment naît de la fusion entre Datsit Studios et Sphère Média Plus

Elles travailleront encore à la création, l’adaptation et la production de contenus télévisuels.

01/08/2017 05:33 EDT | Actualisé 01/08/2017 05:34 EDT
Oktay Ortakcioglu via Getty Images

Deux importantes maisons de production québécoises, Datsit Studios (Belle et Bum, Génial!, L'Arbitre, Les Aventures du pharmachien, etc) et Sphère Média Plus (L'Imposteur, Mémoires vives, Nouvelle adresse, Trop, 19-2, etc) ont décidé d'allier leurs forces et de fusionner sous un nouveau nom, Divertissements Trending Entertainment.

La nouvelle boîte se spécialisera dans l'expertise qui a fait la renommée de Datsit Studios et Sphère Média Plus jusqu'ici, soit la création, l'adaptation et la production de contenus télévisuels.

«Mettre de l'avant les forces et l'autonomie de chacune des équipes et des bannières tout en profitant des possibilités de synergie et de collaboration sous la nouvelle marque Divertissements Trending», et augmenter le positionnement de l'entreprise au Québec, au Canada et à l'international en visant à devenir «le plus important producteur francophone en Amérique du Nord», voilà la mission que se lancent Bruno Dubé, ex-président de Datsit et désormais président et chef de la direction de Divertissements Trending, et Jocelyn Deschênes, ex-président-fondateur de Sphère Média Plus et maintenant président exécutif de Divertissements Trending.

Autour d'eux gravitera tout un bataillon de professionnels du petit écran qui ont fait leur marque chez Datsit Studios ou Sphère Média Plus, soit Sylvie Gaudreault, Michel Johnson, Jacques W.Lina, Virginia Rankin, Robert Montour, Sophie Pellerin, Richard Samson, Marie-Hélène Tremblay, Sylvie Tremblay, Josée Vallée et Tara Woodbury, entre autres.

À l'origine, Datsit Studios et Sphère Média Plus ont été fondées respectivement en 1984 (Datsit s'appelait d'abord Groupe Télé-Vision, avant de devenir partenaire minoritaire de PR3 Médias en 2008 et de changer de propriétaires et d'identité en 2010, et d'acquérir ORBI XXI en février 2016 pour accroître ses possibilités dans le domaine documentaire) et en 1997.

Voir aussi:

Des citations marquantes dans les écrans québécois