NOUVELLES

A-t-on découvert une première exolune?

Si cette nouvelle se confirme, cette lune sera dans une classe à part.

31/07/2017 14:34 EDT | Actualisé 31/07/2017 14:36 EDT
NASA

Une exolune, une lune en orbite autour d'une planète à l'extérieur de notre système solaire, aurait été détectée pour la première fois à l'aide des données recueillies par le télescope spatial Kepler.

Un texte d'Alain Labelle

Les astrophysiciens Alex Teachey et David Kipping de l'Université Columbia l'ont détectée grâce à la technique de transit planétaire utilisée pour découvrir les exoplanètes.

Ainsi, lorsque la planète passe devant son étoile, elle cause une légère baisse de sa luminosité. Une autre baisse, encore plus petite, de cette luminosité peut indiquer la présence d'une lune dans son orbite.

Dans le cas présent, les signaux détectés lors de trois transits sont faibles et incohérents. La confirmation de la détection de l'exolune demandera encore beaucoup d'analyse de données et l'aide d'autres télescopes.

Des données prometteuses


Les chercheurs Teachey et Kipping ont analysé le voisinage de 284 planètes qui pourraient être de bonnes candidates pour héberger des lunes. C'est lors de ce travail minutieux qu'ils pensent avoir détecté la présence de l'exolune Kepler-1625b I.

Cet objet, surnommé Neptlune (Neptmoon) par ses découvreurs, serait en orbite autour d'une exoplanète légèrement plus grosse que Jupiter, mais dix fois plus massive, qui se trouve à 4000 années-lumière de notre système solaire.

Le télescope Hubble recueillera plus de données le 29 octobre prochain lorsqu'il scrutera le ciel dans cette direction.

Nos tests indiquent sa présence, mais nous devons la confirmer. La meilleure façon de le faire est d'obtenir plus de données. Et Hubble est le meilleur télescope pour ce travail.David Kipping

Selon eux, les exolunes sont généralement assez rares autour des planètes proches de leurs étoiles. Elles seraient cependant l'un des meilleurs endroits de l'Univers où trouver une forme de vie extraterrestre.

Si cette nouvelle se confirme, cette lune sera dans une classe à part. L'équipe a calculé que, statistiquement, seulement 38 % des planètes de type Jupiter proches de leurs étoiles sont susceptibles d'héberger des lunes.

C'est surprenant, mais comme il y a des milliers d'exoplanètes encore à vérifier, il existe fort probablement d'autres lunes à découvrir. La chasse continue.David Kipping

À l'heure actuelle, les astronomes ont découvert plus de 4500 exoplanètes, dont la moitié reste à confirmer.

Le détail de cette découverte est publié dans le site Arxiv.

Voir aussi: