DIVERTISSEMENT

«Juste pour ados» : mieux organisé et encore plus populaire

Plus d’une centaine de personnalités s’étaient déplacées de bon cœur pour se prêter à l’exercice et jouer pleinement les stars le temps d’un après-midi.

30/07/2017 08:58 EDT | Actualisé 30/07/2017 09:00 EDT
Paméla Lajeunesse

L'après-midi fut non seulement chaud, mais surtout bruyant sur la Place des Festivals, samedi. La raison de cette montée de décibels, principalement concentrée entre 16h et 18h, avait pour nom Juste pour ados. Le rassemblement jeunesse du Festival Juste pour rire en était à sa deuxième édition, et a une fois de plus rallié les adolescents, qui ne ratent jamais une occasion de fraterniser avec leurs idoles.

Pascal Morissette était à nouveau producteur, concepteur et animateur du grand spectacle extérieur, suivi d'un meetup (rencontre avec les artistes et séance d'autographes et de selfies), qui avait essuyé de dures critiques l'an dernier.

Or, on s'est réjouis de constater que l'organisation a pris des notes suite à son expérience de 2016 : Juste pour ados bénéficiait cette année d'un budget bonifié, d'un espace reconfiguré et de mille et un détails améliorés, lesquels ont attiré une foule encore plus importante et participative que l'an passé.

«Pascal est quelqu'un de très volontaire et perfectionniste», a affirmé Julie Ringuette, conjointe de Pascal Morissette, qui jouait également les choristes dans ce happening Juste pour ados, quelques minutes avant le début des festivités.

«Je suis comme ça moi aussi, son équipe aussi. Tout le monde a le sourire au visage et le cœur à la fête. On a amélioré des choses. Parce que, oui, il y avait des choses à améliorer ; c'était une première édition, faite avec des peanuts. Cette année, il y a eu un peu plus d'investissement de la part de Juste pour rire. À l'organisation aussi, il y a eu des modifications.»

«Juste pour ados» : mieux organisé et encore plus populaire

Une centaine de vedettes

Certes, le type d'humour à l'honneur samedi est demeuré juvénile, mais bien malin(e) celui ou celle qui, passé l'âge de syntoniser Télétoon et VRAK, pourrait dire avec exactitude ce qui plait aux gamins abonnés aux YouTubers les plus populaires de l'heure. Autrement dit, difficile de cerner ce qui comble réellement les 10-14 ans, la tranche d'âge approximative visée par les troupes de Juste pour ados, et ce qui les fait rire. Restons donc neutres à cet égard.

Entre autres segments, on a entendu une version revampée de Shape of You, d'Ed Sheeran, et assisté à une sympathique course d'engins gonflables opposant le couple Alex Nevsky – Vanessa Pilon, à une prestation du chanteur Lenni-Kim, qui a offert son tube Don't Stop et, en guise de finale, un karaoké sur (l'infâme!) Despacito, impliquant entre autres Olivier Dion.

On avait parfois l'impression que certains numéros tombaient à plat – on réitère le blâme de l'an dernier, soit l'immensité du lieu à amuser, qui ne sert absolument pas les invités qui se démènent sur scène, de même que les gens postés trop loin pour tout voir ; ce n'est la faute de personne – mais les spectateurs aux premiers rangs paraissaient bien s'amuser.

Et, de toute façon, la pierre angulaire de Juste pour ados, sa raison d'être, c'est ce marathon de signatures auquel s'adonnent les artistes dans l'allée tracée spécialement pour eux au milieu de la Place des Festivals, aux abords de laquelle se postent des milliers de jeunes désireux d'échanger quelques mots avec leurs favoris.

Plus d'une centaine de personnalités (acteurs, chanteurs, YouTubers, alouette), s'étaient déplacées de bon cœur pour se prêter à l'exercice et jouer pleinement les stars le temps d'un après-midi : parmi elles, Catherine Brunet, Antoine Pilon, Alexe Gaudreault, Alice Morel-Michaud, Frédérique Dufort, Émilie Bierre, Félix-Antoine Tremblay, Sarah-Jeanne Labrosse, Myriam Côté, Mehdi Bousaidan, Lou-Pascal Tremblay, Catherine Éthier, Marie-Lyne Joncas, Valérie Chevalier, Luka Limoges, Marina Bastarache ,des membres des Appendices, et même Jean-Philippe Dion et Louis-David Morasse, de O'. Comme quoi les jeunes n'en ont pas que pour les émissions qui les ciblent spécifiquement!

On le pressentait l'an dernier, malgré les ajustements qui devaient encore être apportés, et l'impression s'est confirmée cette année : Juste pour ados a tout le potentiel nécessaire pour devenir une tradition immuable du Festival Juste pour rire, qui souhaite rejoindre toutes les générations. «On le souhaite. On le souhaite ardemment. On se croise les doigts», a argué Julie Ringuette.

Le 35e Festival Juste pour rire se termine dimanche, le 30 juillet. Voyez, ci-jointes, nos photos de Juste pour ados.

VOIR AUSSI: