BIEN-ÊTRE

Etes-vous demisexuel ?

On vous explique tout sur cette orientation sexuelle.

29/07/2017 14:30 EDT | Actualisé 29/07/2017 14:30 EDT
Etes-vous demisexuel ?
Noviembre Anita Vela

Asexuel, bisexuel, hétérosexuel, homosexuel... Il existe de nombreux types d'identités sexuelles. Et parmi eux, on retrouve la demisexualité. Selon Asexuality Archive, les demisexuels se définissent comme des personnes qui n'ont pas d'attirance sexuelle envers une personne à moins d'avoir noué des liens affectifs profonds avec elle. Ces liens peuvent être de nature sentimentale, ou non.

Si vous êtes demisexuelle, le sexe pour vous doit être intime et émotif, pas seulement charnel et purement physique. S'il n'y pas de liens affectifs entre vous, vous n'arrivez pas à atteindre l'orgasme ou profiter du moment complètement.

Nikki Goldstein, sexologue et experte en relations, résume ainsi à Glamour: "La demisexualité est un lien émotionnel avec quelqu'un. Cela pourrait sembler évident car la plupart d'entre nous a besoin de ce fameux lien émotionnel pour être attiré sexuellement ou sentimentalement. Les demisexuels ont vraiment besoin de développer le lien affectif en premier lieu pour ressentir une quelconque connexion sexuelle".

D'ailleurs, selon un rapport publié en 2014 de Asexual Visibility and Education Network, les deux tiers de ceux qui s'identifient comme demisexuels ne sont pas du tout intéressés par le sexe contre un tiers d'entre eux.

Suis-je demisexuel?

Alors comment savoir si vous êtes demisexuel? Demandez-vous si, lorsque vous croisez quelqu'un dans la rue, à la télé ou n'importe où, vous ressentez une attraction physique. Ryan Gosling (ou quelqu'un d'autre, on ne juge pas) vous donne "chaud" ? Et bien, cela veut dire que vous n'êtes pas demisexuel puisque vous êtes attirée sans avoir tissé un quelconque lien affectif.

Lire la suite sur

terrafemina

Lire aussi :

Qu'est-ce qu'être pansexuel, skoliosexuel ... et autres orientations méconnues

Toute la communauté LGBTQ+ devrait lire ça

Être bisexuel, c'est aussi être confronté à deux fois plus de discrimination

Cet article apparait dans sa version originale sur le site du HuffPost France.

VOIR AUSSI: