NOUVELLES

Entente de principe entre le syndicat du préhospitalier et Urgences-santé

L'entente de principe avec Urgences-santé a été ratifiée au terme de 15 jours consécutifs de «négociation intensive».

21/07/2017 10:05 EDT | Actualisé 21/07/2017 10:11 EDT
Radio-Canada/Rémi Tremblay

Au terme de 15 jours consécutifs de « négociation intensive », le syndicat du préhospitalier, affilié à la CSN et qui représente près de 900 travailleurs paramédicaux, a ratifié jeudi une entente de principe avec Urgences-santé.

Le syndicat s'est dit satisfait du dénouement. « Le gouvernement nous a fait une proposition de régime de retraite à prestations déterminées pour l'ensemble du secteur préhospitalier », indique-t-il par communiqué.

Ce régime de retraite demeure toutefois sujet à changement puisqu'il pourrait faire l'objet de discussions avec d'autres organisations syndicales et patronales, précise le syndicat.

L'entente ne met pas officiellement fin à la grève, qui a été déclenchée le 5 février dernier. Elle doit se poursuivre jusqu'à la tenue de la prochaine assemblée, où les membres seront appelés à s'exprimer sur l'entente de principe lors d'un vote.

« La grève de temps de certains paramédicaux ainsi que le piquetage devant le [quartier général] cessent à l'instant. Le syndicat et ses membres s'engagent à ne plus apposer d'autocollants sur les propriétés de l'employeur », résume le syndicat du préhospitalier-CSN.

Ses membres sont sans contrat de travail depuis le 31 mars 2015.

LIRE AUSSI:
» Entente de principe entre Montréal et ses policiers