NOUVELLES

David Johnston touche la reine et les quotidiens britanniques sont scandalisés!

Mais les internautes sont venus à sa défense!

20/07/2017 11:52 EDT | Actualisé 20/07/2017 11:52 EDT

Le gouverneur général du Canada, David Johnston, était à Londres mercredi pour le passage de la reine Elizabeth II à la Maison du Canada pour souligner le 150e anniversaire de la fédération.

Celui dont le mandat se terminera au mois de septembre a cependant retenu l'attention pour les mauvaises raisons dans les quotidiens britanniques. Ce dernier n'a pas respecté le protocole royal, alors qu'il a touché au bras de Sa Majesté.

Max Mumby/Indigo via Getty Images

Mais, ce geste était rempli de bonne volonté. M. Johnston voulait aider la souveraine de 91 ans dans les marches du tapis rouge parce qu'il avait «peur qu'elle trébuche» puisque les marches étaient glissantes, a-t-il affirmé à des médias sur place.

Le Daily Mail a fait un gros plat de ce faux pas diplomatique en titrant en grosse lettre le mot «TOUCHING» dans son titre.

Un autre média britannique, l'Express, a titré «Hands off! Canadian official breaks royal protocol to offer Queen a helping hand» (Ne touchez pas! Un diplomate canadien déroge au protocole royal en aidant la reine).

Plusieurs chroniqueurs politiques ne se sont pas souciés de ce petit accroc au protocole royal. La reine non plus, comme on peut le voir sur les images parues dans plusieurs médias.

Sur les médias sociaux, plusieurs internautes ont même suggéré que la reine devrait être reconnaissante pour l'aide de son représentant canadien.

«L'homme a aidé une personne âgée pour éviter qu'elle tombe», a écrit une personne sur Twitter.

«"Le gouverneur général agit comme un gentleman canadien" aurait été un meilleur titre», a tweeté un autre internaute.

«Choisissez un titre: "La reine Elizabeth II se casse la hanche en tombant à la Maison du Canada'' ou "Scandale! Le gouverneur général touche le bras de la reine"», a commenté une autre personne.

Bref, David Johnston, qui rencontrait la reine pour la dernière fois avant qu'il ne soit remplacé par Julie Payette, n'a pas trop à s'inquiéter. La fin de son mandat ne sera pas teintée par cet incident mineur.

LIRE AUSSI:
» Julie Payette officiellement nommée 29e gouverneure générale du Canada