NOUVELLES

Roger Federer, roi et maître de Wimbledon

Le roi du grand chelem s'est imposé en trois manche.

16/07/2017 11:20 EDT | Actualisé 16/07/2017 11:55 EDT
Toby Melville / Reuters
Tennis - Wimbledon - London, Britain - July 16, 2017 Switzerland?s Roger Federer celebrates with the trophy after winning the final against Croatia?s Marin Cilic REUTERS/Toby Melville

Roger Federer tient son huitième championnat sur la prestigieuse pelouse de Wimbledon. Le roi du grand chelem s'est imposé en trois manches de 6-3, 6-1 et 6-4 contre le Croate Marin Cilic dans la traditionnelle finale du dimanche.

Le grand Suisse n'allait pas rater cette chance de devenir le joueur le plus titré de l'histoire à l'All England Club, devant les sept sacres de l'Américain Pete Sampras, de 1993 à 2000, et du Britannique William Renshaw, de 1881 à 1889.

Dominant à tous points de vue contre Cilic, Federer n'aura pas perdu une seule manche au cours du tournoi. Aucun joueur depuis Bjorn Borg en 1976 n'y était parvenu en simple masculin à Wimbledon.

Troisième joueur à gagner deux tournois du grand chelem sans perdre une manche, Federer avait réalisé l'exploit en 2007 en Australie.

« [Cilic] s'est bien battu, c'est un héros, a affirmé Federer. Je me sens si bien. C'est magique de gagner ce tournoi sans perdre une manche. Je ne savais pas si j'allais revenir après l'an dernier. Mais j'ai continué à y croire, à y rêver, et me voici avec le huitième trophée. C'est formidable. »

Le public anglais a craint pour Cilic lorsqu'il a fait appel au soigneur à 3-0 en deuxième manche. En pleurs, le Croate semblait à un cheveu de devenir le premier joueur à abandonner en finale de simple à Wimbledon depuis 1911.

Cilic est cependant revenu au jeu quelque temps après. Une autre visite du soigneur à la fin de la manche a révélé un pied gauche visiblement mal en point. Quelques comprimés et un nouveau bandage plus tard, Cilic a semblé retrouver un peu de vigueur.

« Je n'abandonne jamais un match; c'est ce qui m'a animé aujourd'hui, a avancé Cilic après la rencontre.

J'ai fait de mon mieux. C'est tout ce que je pouvais faire. J'ai connu tout un parcours ici, et j'ai joué le meilleur tennis de ma vie. Marin Cilic

Brisé à quatre reprises avant la troisième manche, en grande difficulté avec sa deuxième balle (39 % de points gagnés sur l'ensemble du match), Cilic a mieux défendu son service par la suite.

Un autre bris au septième jeu a toutefois ouvert la porte au sacre de Federer, qui a mis fin à la rencontre avec un as.

VOIR AUSSI: