NOUVELLES

Montréal peine à rehausser la qualité de ses structures routières

Le nombre de structures en bon état est passé de 480 à 460 en quatre ans.

14/07/2017 17:16 EDT | Actualisé 14/07/2017 17:17 EDT
Jupiterimages

La Ville de Montréal n'arrive pas à renverser la dégradation de ses 583 ponts, tunnels et viaducs, selon le plus récent bilan annuel. Environ 20 % de ces structures sont dans un état plus ou moins avancé de détérioration, le même taux qu'en 2012.

Selon la Ville, 460 structures étaient fonctionnelles et en bon état en 2016. C'est 20 structures de moins qu'en 2012. Une quinzaine de structures n'ont toutefois pas été analysées parce qu'elles sont flambant neuves.

Les structures de la Ville de Montréal subissent un déficit d'entretien depuis plusieurs années. En 2012, la Ville évaluait à 50 M$ par année la somme nécessaire pour maintenir les structures existantes. L'administration Coderre compte bien injecter 52 M$ à cet effet, mais sur trois ans. Une part de 15,6 M$ est prévue cette année.

«Des efforts importants ont été déployés au cours des trois dernières années pour mettre à niveau, réhabiliter et remplacer différentes structures, dont plusieurs ont été construites avant 1970», affirme dans un communiqué le responsable des infrastructures au comité exécutif, Lionel Perez.

M. Perez souligne la réalisation de huit projets remplaçant ou réparant des structures désuètes, notamment la reconstruction complète de la passerelle Isabey-Darnley enjambant l'autoroute Côte-de-Liesse et la réfection du pont d'étagement de l'avenue Rockland.

M. Perez n'était pas disponible pour une entrevue au moment d'écrire ces lignes.

Au total, 22 structures possèdent des éléments jugés déficients. Deux autres structures, soit le tunnel Wellington et l'accès à l'île Lapierre dans Rivière-des-Prairies, sont carrément non fonctionnelles. Elles sont d'ailleurs fermées et devront être reconverties, selon la Ville.

Encore 84 structures sont jugées fonctionnelles, mais présentent des signes de détérioration qui nécessiteront quelques mesures d'intervention.

Chaque année, toutes les structures la Ville de Montréal fait l'objet d'une inspection annuelle ou générale dans le but d'assurer la sécurité de l'ensemble des utilisateurs qu'ils soient automobilistes, piétons ou cyclistes. Les inspections générales, plus complètes, sont effectuées, au plus tard, une fois aux quatre ans.

L'inventaire complet des 583 ponts, tunnels et autres structures est disponible ici.

LIRE AUSSI:
» Le CAA-Québec publie son palmarès des pires villes du Québec

» Voici les routes les plus engorgées au Canada... et il y en a trois à Montréal