DIVERTISSEMENT

Festival d'été de Québec 2017: Metallica déclare son amour aux gens de Québec

« Metallica vous aime fucking gros! »

15/07/2017 00:29 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:04 EDT
ROGER PHOTO
Une marée humaine a envahi les Plaines pour le spectacle de Metallica, le 14 juillet 2017. (ROGER PHOTO)

QUÉBEC – La passion de Québec pour Metallica est sans bornes et le groupe lui rend bien. Les fans de métal ont eu droit à une prestation de près de deux heures et demie, des feux d'artifice et une déclaration d'amour en bonne et due forme.

On pouvait facilement leur pardonner leurs quelques minutes de retard. Le groupe n'a pas déçu, en offrant un spectacle absolument hallucinant, où se mélangeaient leurs plus récentes chansons et leurs succès des 34 dernières années.

Leur plus récent album, Hardwired... To Self-Destruct, a parti le bal avec Hardwired et Atlas, Rise !. Leurs fans ont rugi de plaisir dès les premières notes de For Whom the Bell Tolls de leur album Ride the Lightning paru en 1984.

ROGER PHOTO

James Hetfield, très en forme, a livré The Unforgiven de manière bien sentie. Mais il voulait s'assurer qu'il n'était pas le seul à ressentir toute cette énergie. « Est-ce que vous la sentez, Québec ? » Le public enivré après le solo de Kirk Hammett leur a fait comprendre qu'ils étaient bel et bien en terre conquise. « Nous vous sentons et nous vous entendons ! »

Quatre immenses tambours ont fait leur apparition sur scène pendant Now That We're Dead. James Hetfield, Lars Ulrich, Kirk Hammett et Robert Trujillo ont tous lâché leurs instruments respectifs, le temps d'un « jam », avant de passer à Moth Into Flame.

Le reste du spectacle est un retour en arrière dans les années 80 jusqu'à leur album éponyme en 1991. Après Whiplash, le chanteur a lancé à la blague qu'il était temps de rentrer à la maison. « Non ? Vous avez le temps pour plus ? »

Évidemment! Certaines personnes ont attendu plus de 26 heures pour les voir. La suite ne les a certainement pas déçus.

Tous. Les. Hits.

La foule n'a fait qu'un pour entonner Sad But True. Un jeune garçon, visible de la scène des journalistes, faisait le signe des cornes au rythme de la chanson pendant qu'il était sur les épaules de ses parents.

Des feux d'artifice et ses lasers rouges ont précédé One. Mais c'est Master of Puppets qui allait faire résonner « Master, master! » à travers toute la ville. « Vous nous faites sentir spécial! » a admis James Hetfield.

ROGER PHOTO

À la suite de Fade to Black, Seek and Destroy, Fight Fire With Fire, la table était mise pour le seul et l'unique Nothing Else Matters. Enter Sandman a clos une soirée métal sans faute, qui a passé en un coup de vent.

Mais le band n'est pas parti tout de suite. En fait, les membres sont restés sur scène, abasourdis, mais tellement heureux devant tant d'amour. « Nous adorons la Ville de Québec », a lancé le chanteur James Hetfield.

Lars Ulrich a renchéri, en spécifiant qu'ils étaient venus une vingtaine de fois dans la Vieille Capitale : « Métallica vous aime fucking gros! » ("Metallica fucking loves you!")

Marée humaine sur les Plaines

Les portes ont ouvert vers 17h30 pour laisser rentrer les milliers de festivaliers qui attendaient depuis plusieurs heures déjà. Armés de leurs chandails et casquettes de Metallica et de nombreux objets gonflables, ils n'ont pas mis de temps à remplir les Plaines.

Ça criait, ça fumait, ça buvait. La soirée s'annonçait déjà mémorable par l'immensité de la foule.

À 18h, les gardes de sécurité ont procédé à une distribution de bouteilles d'eau pour éviter que ces braves gens qui patientaient sous un soleil brûlant tombent au combat s'ils venaient à être trop déshydratés.

ROGER PHOTO

Quelques personnes ont tout de même dû être escortées avant le début de la première partie, en raison de coups de chaleur. Signe que ça brassait une fois le spectacle de Metallica commencé, plusieurs dizaines ont quitté l'avant de la scène pour rejoindre les ambulanciers ou pour être mis dehors par les agents de sécurité.

La dernière fois que Metallica s'était produit sur les Plaines à Québec, c'était en 2011, où environ 120 000 personnes s'étaient déplacées pour assister au spectacle.

Six ans plus tard, les dirigeants du FEQ ont prévu le coup. Davantage d'espace était prévu pour accueillir le plus de monde possible et les poussettes étaient interdites sur le site, pour des raisons évidentes.

Le FEQ n'a pas voulu donner une estimation du nombre de spectateurs présents vendredi soir.

Une première partie 100% Québec

Le quatuor Metalord, originaire de Charlevoix, s'est chargé d'ouvrir le bal métal dès 19h, avec des morceaux de l'album Speed of Life, lancé en 2015.

Le public, bien échauffé, ne s'est pas fait prier pour trasher au son de The Devil's Legacy et Speed of Life. Le groupe était visiblement heureux de partager la scène avec Metallica et a même pris un selfie de groupe pour rappeler ce moment mémorable.

Peu avant leur performance, deux des quatre membres de Voivod, eux, ont eu la chance de croiser le chanteur de Metallica, James Hetfield, en coulisses. (La neutralité journalistique nous empêche d'exprimer notre jalousie.)

Les Plaines étaient bondées à 20h pour Voivod. « Voilà ce que j'appelle du métal à grande échelle! » s'est exclamé le chanteur Denis Bélanger, constatant sans doute l'amplitude de la foule devant lui, après Killing Technology et Tribal Convictions.

La nostalgie s'est emparée du groupe originaire de Jonquière au moment d'interpréter Korgull. « Ça me rappelle le temps où on traversait le parc des Laurentides sur le pouce jusqu'à Québec... pour s'acheter des disques! » a relaté Denis Bélanger.

Les souvenirs du bon vieux temps n'ont pas semblé émouvoir la foule outre mesure. Mais qu'importe. Le soleil se couchait, il faisait beau et les gens étaient bien occupés à faire du body surfing sur quelques mètres... avant de tomber tête première.

Festival d'été de Québec - 14 juillet 2017

LIRE AUSSI:
» Toutes nos photos du Festival d'été de Québec
» Isabelle Boulay s'éclate sur les Plaines pour ses 45 ans
» Kendrick Lamar, roi d'un soir au FEQ
» Un méchant gros party pour P!nk
» Une histoire d'amour entre les BSB et Québec
» Michel Louvain ravit ses Dames en bleu
» Un carnaval éclaté pour les Cowboys Fringants
» Lady Antebellum, grosse soirée de country!