DIVERTISSEMENT

Les six concerts à ne pas manquer durant Nuits d’Afrique

La Festival international Nuits d’Afrique se déroule jusqu'au 23 juillet.

13/07/2017 15:42 EDT | Actualisé 13/07/2017 15:45 EDT

La 31e édition du Festival international Nuits d'Afrique s'est amorcée mardi. Jusqu'au 23 juillet, les mélomanes ont droit à une panoplie de choix. Suivez la sélection duHuffPost Québec.

Courtoisie

LAS CAFETERAS

Le L.A. Times a déjà défini leur musique comme «un méli-mélo unique de punk, de hip-hop, de beats, de cumbia et de rock». Accompagné par des instruments atypiques (la jarana, le requinto, le quijada, le marimbol, le tarima), le groupe latino-californien Las Cafeteras mixe avec brio paroles engagées et rythmes ensoleillés.

» Le 18 juillet à 21h30

Courtoisie

MOKOOMBA

Originaires de Victoria Falls, au Zimbabwe, les six membres de Mokoomba, mené par le chanteur Mathias Muzaza, arpentent les scènes musicales de la planète avec leur style explosif soukous, salsa et hip-hop. Abordant sans détour les maux qui ravagent leur terre natale (épidémie du sida, pauvreté et corruption), les artistes trouvent dans une musique joyeuse et pleine d'espoir le moyen de réveiller les consciences.

» Le 18 juillet à 19h30 et le 19 juillet à 20h

Courtoisie

EMEL MATHLOUTHI

La Tunisienne, considérée comme l'une des voix les plus en vue de la scène arabophone contemporaine, connaît un succès fou depuis la sortie en 2012 de son premier album, Kelmti Horra. La jeune femme sera à Montréal pour interpréter les titres de son plus récent disque, qui associe électro et musique traditionnelle de l'Afrique du Nord.

» Le 18 juillet à 20h

Courtoisie

SIDI WACHO

En français, anglais, arabe, espagnol ou portugais, le répertoire de Sidi Wacho représente bien les multiples origines qui composent les musiciens du groupe né à Santiago du Chili. Entre rap et cumbia, sonorités endiablées d'Amérique latine, impossible de ne pas succomber au charme poétique de cette formation bourrée d'énergie.

» Le 22 juillet à 21h30

Courtoisie

BEN L'ONCLE SOUL

Son nœud papillon, emprunté à son grand-père, rappelle l'image de la marque de riz Uncle Ben's, ce qui lui vaut le surnom d'Oncle Ben. Le Français Benjamin Duterde s'est également fait remarquer en 2009 avec sa reprise jazzy de Seven Nation Army des White Stripes. Depuis, le jeune homme à l'allure décontractée poursuit une carrière faite de multiples collaborations et de nouvelles créations tel Under My Skin, un opus revisitant en mode soul et beats reggae les classiques de Sinatra.

» Le 17 juillet à 20h

Courtoisie

KING ABID

Quelque part entre la Tunisie, le Québec et la Jamaïque, la musique de King Abid – révélation Radio-Canada 2017 musique du monde – représente la convergence parfaite du reggae, du raï et du dancehall. Véritable rencontre de l'Amérique et de l'Afrique, de la tradition et de la modernité, le néo-Québécois aux origines berbères propose un programme résolument éclectique.

» Le 21 juillet à 21h et le 22 juillet à 22h

Cliquez ici pour tous les détails.

LIRE AUSSI :
» Leonard Cohen et Lisa LeBlanc parmi les finalistes du Prix Polaris
» Une belle programmation pour la 15e édition du FME
» Les Femen perturbent un concert de Woody Allen

À voir également :