DIVERTISSEMENT

Le Festival d'Humour de l'Abitibi-Témiscamingue fête ses 20 ans

Une 20e édition à laquelle ont participé près de 20 000 festivaliers.

12/07/2017 10:34 EDT | Actualisé 12/07/2017 10:38 EDT
Sarah-Émilie Nault

Il existe peu de décors aussi parfaits pour accueillir un festival en plein air que celui, naturel et sauvage, de l'Abitibi-Témiscamingue. Du 4 au 9 juillet derniers, le site historique de la Cité de l'Or de Val d'Or a accueilli à nouveau le Festival d'Humour de l'Abitibi-Témiscamingue. Une 20e édition remplie d'activités et de spectacles auxquels ont pris part, au total, près de 20 000 festivaliers.

Plus qu'un festival, une fierté

Stéphane Rousseau, Mike Ward, P-A Methot et Mehdi Bousaidan sont unanimes : pour les humoristes, le Festival d'Humour de l'Abitibi-Témiscamingue est un événement bonbon auquel ils ne peuvent tout simplement pas refuser de participer.

«J'aime beaucoup venir ici, même si chaque fois c'est vraiment trop court, a affirmé Stéphane Rousseau après avoir livré le numéro de clôture du festival. D'ailleurs, le texte que j'ai fait ce soir a été écrit dans le but d'être joué en région. Je me moque un peu de la vie en région et plus je vais le jouer loin, plus il fonctionne. J'aime agacer les gens des régions de la sorte et chaque fois, la réponse est très bonne. Et puis, jouer dehors, c'est toujours un beau trip.»

Même son de cloche chez Mike Ward, pour qui le Festival d'Humour de l'Abitibi-Témiscamingue représente l'unique participation dans un festival québécois en 2017.

«Cet été, je vis comme si j'étais en vacances et pour moi, être ici, c'est des vacances, a lancé l'humoriste qui en est à sa troisième participation au FHAT. Ça faisait longtemps que je n'avais pas fait ce festival et je me rappelais que c'était franchement le fun. J'ai été porte-parole du premier concours et ce qui m'avait beaucoup marqué, c'est qu'il avait plu toute la soirée et que les gens étaient tout de même restés à rire sous la pluie. C'est comme ce soir; il faisait plutôt froid, mais les gens sont restés et avaient du plaisir, le visage à l'intérieur de leur manteau. Je trouve ça cool de voir ces gens qui aiment autant l'humour et le festival. On voit et on sent qu'ils sont contents d'être là et qu'ils ont un réel attachement à leur festival.»

Le Festival d'Humour de l'Abitibi-Témiscamingue 2017

Pour Robert-André Adam, président du Festival d'Humour de l'Abitibi-Témiscamingue, cette 20e édition se devait d'être empreinte de plaisir, de nouveautés et de souvenirs des débuts de ce petit festival devenu grand.

«Le Festival d'Humour de l'Abitibi-Témiscamingue a vu le jour en 1998 lorsqu'un groupe de gars de Val d'Or ont eu envie de monter un petit festival avec quelques artistes. Comme cela avait bien marché et qu'il y avait eu une belle réaction autour de cela, ils l'ont refait chaque année. L'événement a pris de l'ampleur. Ce qu'il y a d'extraordinaire, c'est que les gens - que ce soit les festivaliers, les partenaires, les bénévoles ou les membres du comité - ont toujours embarqué. Depuis, les gens sont fiers et loyaux.»

Vingt ans plus tard, la réputation du Festival d'Humour de l'Abitibi-Témiscamingue n'est plus à faire. Les plus grands humoristes du Québec y montent sur scène, passent le mot à leurs collègues et n'hésitent pas à vivre - tout comme le font les festivaliers venus de loin - l'expérience abitibienne complète lorsqu'ils débarquent à Val d'Or.

«Les gens ne doivent pas penser qu'ils viennent ici voir un spectacle d'humour. C'est beaucoup plus que cela, ajoute le directeur. Lorsqu'ils viennent nous voir, ils doivent se dire qu'ils viennent vivre l'expérience d'un festival en Abitibi-Témiscamingue. Ils vont voir des spectacles d'humour bien sûr, mais ils vont aussi visiter une mine, pêcher, faire un tour d'avion, découvrir le secret de la 2e plus grande mine à ciel ouvert au Canada... Bref, ils viennent découvrir une région tout en vivant le Festival d'Humour de l'Abitibi-Témiscamingue.»

Abordable et unique

Proposer un événement de qualité accessible : voilà le mandat que se donne chaque année le comité organisateur du Festival d'Humour de l'Abitibi-Témiscamingue. Pour Robert-André Adam, cela se traduit de deux façons : offrir des spectacles de qualité à petit prix et permettre aux gens de la région et aux visiteurs de côtoyer certains humoristes qu'ils ont vus sur scène comme s'ils étaient des amis.

«Pendant le festival, il est rare que les artistes restent dans leur chambre d'hôtel. Nous les invitons à sortir après les spectacles, à venir rencontrer les gens et à faire la fête avec nous à la manière abitibienne.» Chanter dans une soirée karaoké avec Mike Ward, partager la piste de danse avec Mehdi Bousaidan ou avoir de longues et passionnantes discussions sur une terrasse avec P-A Methot deviennent alors des activités de fin de soirée possibles.

«Je crois que je suis venu en Abitibi pour la première fois autour des années 2000, affirme l'humoriste et conteur P-A Methot, dont le spectacle a résolument conquis la foule nombreuse du samedi soir. On faisait la tournée de la région. Le festival, je suis venu le faire il y a 5 ans avec Éric Salvail et Étienne Dano. On avait eu du fun, ça n'a pas de bon sens. Je suis aussi venu animer le festival forestier de Senneterre deux années de suite. J'aime revenir ici, car les gens de l'Abitibi et de la Gaspésie se ressemblent. Je me sens chez moi ici, en compagnie de ces gens pas compliqués qui aiment être dehors.»

La 20e édition du Festival d'Humour de l'Abitibi-Témiscamingue était animée par l'hilarant Olivier Martineau. C'est la jeune humoriste Rosalie Vaillancourt qui a remporté la 15e édition du concours de la relève. Quant au spectacle des finissants de l'école de l'humour, il a aussi été présenté (pour la toute première fois) en salle dans les villes d'Amos et de Rouyn-Noranda. Un pique-nique comique et une soirée en plein air en compagnie du duo Sexe illégal faisaient aussi partie des nouveautés de la 20e édition du Festival d'Humour de l'Abitibi-Témiscamingue.

LIRE AUSSI :
» Éternuer pendant un selfie peut donner une photo bien magique
» Gad Elmaleh et Jerry Seinfeld réunis en pure stand-up
» Anne-Elisabeth Bossé, actrice ou humoriste?

À voir également :