NOUVELLES

De nouveaux employés et de nouveaux bureaux pour régler les problèmes liés aux inondations

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, en a fait l'annonce mardi lors d'un point de presse à Montréal.

11/07/2017 12:08 EDT | Actualisé 11/07/2017 13:06 EDT
HuffPost Québec

MONTRÉAL - Le gouvernement du Québec a embauché 90 nouveaux employés pour accélérer le traitement des dossiers de reconstruction à la suite des inondations du printemps. Des bureaux seront bientôt mis sur pied à Montréal, à Rigaud et à Gatineau.

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, en a fait l'annonce mardi lors d'un point de presse à Montréal.

Lundi, près de 2000 personnes se sont présentées aux consultations publiques sur un projet de décret encadrant la reconstruction de résidences en zone inondable. La plupart des personnes présentes à la séance de Pointe-Claire en ont profité pour décrier la lenteur du processus.

« Quand j'appelle le ministère, ils me disent de contacter ma municipalité. Quand j'appelle la Ville, ils me disent d'appeler le gouvernement », a déploré une résidente frustrée.

Les représentants du gouvernement lui ont répondu de s'adresser à sa municipalité.

Les municipalités attendent

M. Coiteux estime que le décret devrait être adopté d'ici un mois. Plusieurs municipalités attendent toutefois l'adoption du décret avant de délivrer des permis de reconstruction dans la zone inondable. Lundi, le maire de L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève, Normand Marinacci, a répondu ainsi à un sinistré qui se demandait quand la municipalité délivrerait des permis.

« On ne sait pas encore si votre maison pourra être reconstruite. On doit attendre ce décret avant d'émettre des permis », a-t-il dit, tout en plaidant pour une grande flexibilité dans le traitement des demandes de reconstruction.

La Loi sur la qualité de l'environnement interdit la reconstruction de zones inondables. Le décret permettrait la reconstruction de certaines résidences selon des critères bien définis. Avant de délivrer un permis, la municipalité devra obtenir l'accord du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire.

Patience

Selon le ministre Coiteux, le traitement des sinistrés devrait s'accélérer. Il souligne toutefois que les inondations du printemps étaient « sans précédent ».

« Il faut se rappeler que les inondations ont touché 278 municipalités, souligne-t-il. Plus de 5000 bâtiments ont été affectés. Nous traitons 500 dossiers par semaine, estime-t-il. Plus de 90% des personnes qui ont soumis un dossier ont reçu la visite d'un inspecteur. »

Le paiement des sommes doit attendre que le rapport de l'inspecteur soit soumis.

« D'ici cinq semaines, tous les résidents qui ont reçu la visite d'un inspecteur vont recevoir le rapport d'inspection », promet-il.

M. Coiteux souligne que 23 millions $ en dédommagements ont déjà été distribués aux sinistrés. Le budget total s'élève à 350 M$ et permet de couvrir 90% des coûts des réparations, jusqu'à concurrence de 200 000$.

Les inondations au Québec (2017)