NOUVELLES

Sivaloganathan Thanabalasingam, qui a échappé à son procès, est expulsé au Sri Lanka

Il est le premier accusé de meurtre au Québec à obtenir un arrêt des procédures en raison de l'arrêt Jordan.

06/07/2017 09:28 EDT | Actualisé 06/07/2017 10:57 EDT
Radio-Canada

Sivaloganathan Thanabalasingam, l'homme accusé du meurtre non prémédité de son épouse, mais qui a échappé à son procès en vertu de l'arrêt Jordan de la Cour suprême, a été expulsé au Sri Lanka.

La Commission de l'immigration et du statut de réfugié avait décrété son expulsion en avril sous le motif de « grande criminalité » en raison de ses antécédents judiciaires en matière de violence conjugale.

Sivaloganathan Thanabalasingam est le premier accusé de meurtre au Québec à obtenir un arrêt des procédures en raison de l'arrêt Jordan de la Cour suprême au sujet des délais déraisonnables.

Il avait été arrêté en août 2012, après que le corps d'Anuja Baskaran eut été retrouvé sans vie dans leur appartement du quartier Ahuntsic, à Montréal. La femme d'une vingtaine d'années avait été poignardée à la gorge à de multiples reprises.

Dans les neuf mois ayant précédé le drame, l'homme avait été arrêté à trois reprises pour des affaires de violence conjugale. Il avait été remis en liberté six semaines avant le meurtre, sous de strictes conditions.

LIRE AUSSI:
» Le DPCP veut empêcher l'expulsion au Sri Lanka d'un meurtrier allégué

VOIR AUSSI: