NOUVELLES

L'Impact donne un but dans la première minute et s'incline à Houston

L'Impact a été dominé 10-2 pour les tirs cadrés.

06/07/2017 05:53 EDT | Actualisé 06/07/2017 05:53 EDT
Icon Sportswire via Getty Images
FOXBOROUGH, MA - APRIL 08: Houston Dynamo midfielder Alex (14) looks to play the ball into the box during a regular season MLS match between the New England Revolution and the Houston Dynamo on April 8, 2017, at Gillette Stadium in Foxborough, Massachusetts. The Revolution defeated the Dynamo 2-0. (Photo by Fred Kfoury III/Icon Sportswire via Getty Images)

L'Impact de Montréal a concédé un but dès la première minute et le Dynamo de Houston a finalement prévalu 3-1, mercredi, stoppant ainsi une série de quatre matches sans victoire (deux matches nuls et ensuite deux revers).

Le Dynamo n'aurait pas pu souhaiter meilleur départ, Andrew Wenger convertissant une tête après 52 secondes de jeu, sur un corner de Mauro Manotas.

L'ancien de l'Impact (2012 à 2014) obtenait son 20e but en MLS, en 150 matches.

Alex et Memo Rodriguez ont été les autres buteurs de la formation texane.

La réplique montréalaise n'est venue qu'à la 89e minute, du pied de Michael Salazar. Il a savamment repris au vol la passe lobée de Laurent Ciman, près de l'embouchure gauche.

L'Impact a été dominé 10-2 pour les tirs cadrés et 19-12 pour les tirs en général.

«Nous aurions pu mieux faire au niveau du jeu de transition, a dit l'entraîneur de l'Impact, Mauro Biello. Et quand on accorde un but très tôt, c'est encore plus dur de composer avec la chaleur et l'humidité. Quant au Dynamo, ils ont saisi leurs chances et ont fini leurs actions.»

Le mercure affichait un peu plus de 30 degrés Celsius au début du match.

Houston a doublé le coussin à la 23e minute, quand Alex a touché la cible du pied gauche. Une courte passe de Manotas a mis la table pour la frappe, en plein coeur de la zone adverse. Evan Bush a été battu à sa gauche.

L'une des rares occasions de marquer de l'Impact est survenue à la 28e minute. Matteo Mancosu menaçait du flanc gauche rapproché, mais un défenseur lui a ravi le ballon au dernier instant.

Le Dynamo aurait pu faire encore plus de dommages: à la 30e, un Erick Torres très à découvert a tiré beaucoup trop haut sur une passe de Wenger. À la 33e, Torres a envoyé une tête sur le poteau droit, à la suite d'un coup franc.

En toute fin de première demie, Mancosu a été bien repéré à l'embouchure droite, par Dominic Oduro, mais il est arrivé à court en tendant le pied.

Manotas a encore donné des maux de tête aux visiteurs en début de deuxième demie mais Bush s'est distingué sur son tir de près, à la 54e minute.

Le premier tir cadré de l'Impact est survenu à la 60e minute. Tyler Deric a frustré Mancosu avec un beau plongeon à sa gauche. Un peu plus tôt, Oduro avait tiré trop haut sur un centre impeccable de Daniel Lovitz.

À la 68e minute, Rodriguez a porté le score à 3-0 avec une frappe précise dans le coin inférieur droit, inscrivant ainsi son premier but en MLS.

En fin de rencontre, Salazar a sauvé l'honneur en obtenant son premier filet de la saison.

La troupe de Biello a perdu trois fois à ses quatre dernières rencontres.

L'Impact a gagné une seule fois en 10 matches à l'étranger cette saison. Ce gain a été arraché le 6 mai, quand le club a rendu visite au D.C. United.

«Nous n'avons pas été à la hauteur. C'est sûr que ce n'était pas notre meilleur match, a mentionné Hassoun Camara. Quand on prend un but dès la première minute à l'extérieur, ça n'aide pas les choses. On voulait vraiment venir prendre des points ici, mais on doit se tourner vers le repos et retrouver notre mentalité pour la deuxième moitié de la saison.»

Le Dynamo a un rendement de 7-0-3 quand l'équipe réussit le premier but d'un match. La formation a aussi porté son dossier à la maison à 8-0-2.

Le prochain match du onze montréalais en sera un amical mercredi prochain à Ottawa, contre le Fury.

L'Impact sera de retour au Stade Saputo le 19 juillet, pour accueillir l'Union de Philadelphie.