BIEN-ÊTRE

Voyager à Bali ou comment ne plus vouloir repartir

Vous planifiez une escapade sur la populaire île indonésienne? Voici les destinations à voir.

03/07/2017 13:53 EDT | Actualisé 03/07/2017 14:01 EDT
Samuel Larochelle

On entend parler de Bali depuis des lunes. On connait le nom. On sait à peu près où ça se trouve. On est au courant que les amoureux du yoga en ont fait une destination incontournable. On se rappelle que l'auteure américaine Elizabeth Gilbert y a consacré la portion amoureuse du livre Eat, Pray & Love. Et on a appris que les prochains déboires des célibataires d'Occupation Double s'y dérouleront. Mais toutes ces informations disparaissent de notre mémoire à la seconde où on pose le pied sur l'île indonésienne. Instinctivement, notre esprit se libère du superficiel et du superflu pour laisser place aux paysages qui méritent de nouveaux adjectifs pour souligner leur beauté, aux saveurs qui font frétiller nos papilles de contentement et aux sourires des Balinais qui rivalisent d'éclat et de sincérité.

Après une vingtaine d'heures de vol et au moins une escale, vous atterrirez à Denpasar, épuisés et fripés. Qu'à cela ne tienne, puisez dans vos réserves d'énergie et dirigez-vous directement à Ubud, afin d'éviter l'ennuyante ville aéroportuaire et Kuta, sa voisine. À moins d'être un surfeur en quête de vagues, les deux villes limitrophes n'ont pratiquement rien à offrir.

Détente

À l'inverse, Ubud a de quoi vous éblouir pendant plus d'une semaine. Malgré la présence de nombreux touristes dans les petites rues et le trafic un brin chaotique, quelque chose dans l'air de la ville convaincra les plus hyperactifs de ralentir le rythme et de respirer. La sensation dépasse la simple joie d'être en vacances et ne se résume pas au bonheur ressenti par certains touristes dans un tout-inclus. D'abord, à Ubud, il est impossible de franchir un mètre sans que la beauté de l'architecture traditionnelle ne vous coupe le souffle : le fait que chaque espace résidentiel (ou presque) possède son propre temple aide certainement à combler vos pupilles.

Mais il y a plus. Les offrandes (fleurs, encens, fruits, etc.) que les habitants déposent chaque jour sur les trottoirs et dans les cours pour chasser les mauvais esprits vous apporteront une paix d'esprit inattendue. À cela, s'ajouteront peut-être des cours de yoga à la carte, des retraites ou des formations professorales offertes un peu partout dans la ville (on vous conseille tout particulièrement les écoles Intuitive Flow et Yoga Barn). Si vous n'êtes pas trop portés sur l'alignement intérieur, les salutations aux soleils et la – formidable – posture du cadavre, vous pouvez toujours considérer une pause cocktail ou smoothie dans l'un des nombreux restos/bars d'Ubud.

Voyager à Bali

Action

Bien que la conduite d'un scooter soit une activité aux sensations fortes assurées, tant pour survivre au bourdonnement de la ville que pour retrouver son chemin en montagne, vous pouvez vous offrir les services d'un chauffeur ou vous joindre à un petit groupe de voyageurs qui se déplacent en minibus le temps d'une journée.

Parmi les nombreux arrêts au programme, notons quelques incontournables : les somptueux temples (Royal Temple, Tanah Lot, Besakih, Beratan et Ulundanu); la forêt de singes à l'extrémité de la ville (tenez-vous loin des gros qui peuvent être agressifs et des mini-mignons qui se font protéger par leurs parents); le marché où vous dénicherez des vêtements ou des babioles en mettant à l'épreuve vos talents de négociateur; un tour de vélo en toute quiétude dans les villages ancestraux, les sentiers peu fréquentés et les terrasses de riz; les plantations de cafés et d'épices (y compris des explications sur le café le plus cher du monde qui est fait à partir du caca de Luwak); un spectacle de danse et de chants traditionnels absolument hypnotisant.

Si vous êtes aventurier et en bonne forme physique, ne manquez surtout pas l'occasion de grimper au sommet du mont Batur... en pleine nuit! À deux heures du matin, vous embarquerez avec d'autres valeureux voyageurs à bord d'une minifourgonnette qui sillonnera les routes désertes à vive allure. L'organisation fournira café, thé et crêpes au chocolat pour réveiller ce qu'il reste à réveiller, avant de vous fournir une minuscule lampe de poche. Vous verrez ensuite une longue série de lumières faire l'ascension du volcan, telle une guirlande lumineuse : que vous soyez en haute ou en basse saison touristiques, des dizaines, voire des centaines de personnes osent la montée chaque nuit! Après deux heures de trekking exigeant, votre récompense apparaîtra : une levée du soleil émouvante, qui révèlera une autre montagne à l'horizon, un lac entre les deux, un épais brouillard au-dessus des terres et un amalgame d'émotions pures : fierté d'avoir atteint le sommeil, fatigue, surprise, ébahissement et conviction de vivre l'un des plus beaux moments de votre vie.

Autour de Bali

Trois petites îles sans voiture vous attendent à moins de deux heures de bateau rapide de Bali, les Gili Islands: Meno pour le repos, Trawangan pour la fête, Air pour l'entre-deux. En plus de vous prélassez sur les plages et de faire le tour d'une île en marchant nu-pieds, en faisant du vélo dans les routes sablonneuses ou en montant à bord d'une charrette tirée par des chevaux (pas toujours bien traités...), vous aurez le choix de faire une tournée des plus beaux coins de snorkeling des îles, pour y découvrir la faune et la flore sous-marine, incluant d'énormes tortues, des dizaines de poissons et des coraux (malheureusement peu colorés). Les voyageurs pourront également apprendre les bases et plusieurs techniques avancées en plongée sous-marine profonde, de récif, de nuit, de dérives, sur épaves et dans le sable, en apnée et la photographie sous-marine.

On vous conseille également un détour à Lombok qui, en plus d'être réputée pour ses plages paradisiaques et quelques temples dignes de mention, vous invite à vivre un trekking de deux ou trois jours sur le mont Rinjani, incluant des nuits en camping, des muscles endoloris et une nature mémorable.

Peu importe que vous soyez à Bali, aux Gili ou à Lombok, les probabilités que vous restiez indifférents sont aussi faibles que l'envie d'y retourner sera forte. Promis, juré.

LIRE AUSSI:
» Un Montréalais part refaire sa vie à Bali
» Un Québécois sauve la vie de quatre nageurs en Indonésie
» Obama et sa famille en vacances à Bali

VOIR AUSSI: