BIEN-ÊTRE

Ce couple de docteurs n'a pas fait porter de couches à leur troisième enfant

24/06/2017 11:25 EDT | Actualisé 24/06/2017 11:26 EDT
hilllander via Getty Images
Baby's buttocks and feet

Jeffrey Bender et Rosemary She ont trois enfants. En Californie où ils vivent, ils sont respectivement pédiatre spécialiste des maladies infectieuses à l'hôpital des enfants de Los Angeles et pathologiste à l'école de médecine de l'Université de Californie du sud. À la naissance de leur troisième enfant, désespérés de voir la quantité de déchets engendrée par les couches, ils ont voulu trouver une alternative.

La mode des couches réutilisables ne les a pas convaincus non plus. "Malheureusement, laver et sécher des couches lavables pouvait tripler la quantité des choses que nous avions à faire. De plus, remplacer des couches classiques par une consommation d'énergie - et d'eau - pour faire la lessive n'était pas une option qui nous permettrait d'avoir une conscience écologiste tranquille", résume Jeffrey Bender dans un article paru dans la revue Pediatrics le 21 juin.

Ils se sont donc tournés vers ce que les Anglo-saxons appellent l'EC, "Elimination Communication" (en français, "hygiène naturelle infantile"). C'est en faisant des recherches que le couple est tombé sur cette méthode qu'ils ont testé dès leur retour de la maternité. Interrogée par Reuters, Rosemary She raconte: "je l'ai mise au-dessus du pot, je lui ai doucement tenu les jambes et soutenu son ventre et elle l'a fait. C'était assez incroyable".

 

Une nouvelle façon de culpabiliser les parents?

Cette pratique vise à "utiliser le timing naturel du nourrisson et les signaux qu'il émet pour reconnaître quand ils ont besoin d'uriner ou de déféquer. En identifiant ces signaux, les parents peuvent coordonner l'élimination dans les toilettes plutôt que dans une couche", explique Jeffrey Bender.

 

Sur un blog américain spécialisé sur le sujet, il est conseillé de commencer par de l'observation: à quel moment l'enfant a besoin de faire ses besoins? A-t-il une gestuelle particulière juste avant ce moment-là? Cette dernière est particulièrement visible lorsque l'enfant est porté semble-t-il. Lorsqu'il défèque ou urine, il est conseillé d'émettre un son ou un signal avec sa main pour que l'enfant l'associe au fait de pouvoir faire ses besoins. Cela demande de l'organisation: avoir un pot dans chaque pièce, du temps, de la patience, entre autres.

Cette méthode est utilisée en Asie et dans certains pays d'Europe de l'Est selon une pédiatre interrogée par Reuters peu convaincue par la promotion de cette méthode à tous les parents, de peur de les culpabiliser avec un défi et une inquiétude supplémentaires.

Un argument que le couple californien entend parfaitement, "ce n'est pas pour tout le monde et nous ne voulons pas que les gens se sentent mal s'ils ne peuvent pas le faire. Nous voulons vraiment que les gens le voient comme une option." Une option qui n'a pas marché à tous les coups expliquent encore le couple, dénombrant quelques accidents.

LIRE AUSSI:

» Avoir des enfants augmenterait l’espérance de vie»

12 camps d’été faits pour s’amuser

» Des hôpitaux cherchent des gens pour câliner des bébés


VOIR AUSSI:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter