NOUVELLES

Pessamit dépose une injonction contre Hydro-Québec

21/06/2017 01:32 EDT | Actualisé 21/06/2017 01:32 EDT
Getty Images

Le Conseil des Innus de Pessamit a déposé mercredi une injonction à l'encontre d'Hydro-Québec concernant le rehaussement du réservoir Manicouagan amorcé par la société d'État au printemps 2016.

Ce rehaussement amènerait le réservoir à un niveau de 359,66 mètres, alors qu'il n'aurait jamais dépassé les 350 mètres.

L'injonction déposée par le Conseil de bande demande que la Cour ordonne à Hydro-Québec de cesser le rehaussement du réservoir Manicouagan, de rétablir le niveau d'eau en deçà de la limite supérieure du marnage observé depuis 1984 et de le maintenir à l'intérieur de ces limites.

Le Conseil de bande affirme par voie de communiqué que le rehaussement portera atteinte à la faune, à la flore et au sol, de même qu'aux biens et à la sécurité des Pessamiu Ilnut fréquentant le réservoir et ses abords.

Il prétend que le rehaussement du réservoir Manicouagan provoquera l'inondation d'un milieu régénéré depuis quatre décennies, causant la mort de plusieurs milliers d'hectares de forêts qui bordent le réservoir ainsi que de nombreuses espèces fauniques en plus de détruire les frayères de diverses espèces de poissons.

Le rehaussement du réservoir provoquerait aussi la libération dans l'eau de méthylmercure, une substance nocive connue pour se concentrer à chaque échelon de la chaîne alimentaire, au sommet de laquelle se retrouvent les Pessamiu Ilnut.

Le rehaussement entraînerait enfin l'inondation de campements innus et allochtones et forcerait la relocalisation de la station de recherches Uapishka.

LIRE AUSSI:

» Les Innus contre l'exploitation pétrolière sur l'île d'Anticosti

» Un député critique Hydro-Québec au sujet du remplissage du réservoir Manicouagan


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter