Catherine Lévesque Headshot

Chefferie du NPD: Jagmeet Singh courtise les Québécois avec une première pub en français (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Un candidat à la direction d’un parti fédéral qui porte le turban et le kirpan peut-il conquérir le cœur des Québécois? C’est le pari que le député ontarien Jagmeet Singh est prêt à relever afin de succéder à Thomas Mulcair à la tête du NPD.

L’homme de 38 ans dévoile sa première publicité pour le Québec, lundi, pour expliquer comment il a appris le français. On le voit insérer une cassette de Roch Voisine dans une radio, puis enrouler un turban sikh rose sur sa tête.

À l’adolescence, il était fasciné par le combat de la communauté pendjabie en Inde, une situation qu’il compare aux luttes du Québec. « Dans ma jeunesse, on a dit à mes parents qu’ils ne parlaient pas la bonne langue. Tellement, qu’ils avaient honte de la parler. »

jagmeet singh parentsJagmeet Singh avec ses parents, qui ont immigré de la région du Pendjab au Canada.

« En même temps, j’ai appris que les Québécois ont fait face à des pressions similaires en lien avec leur langue et leur culture. J’ai vite compris le parallèle entre ces deux réalités et ça m’a beaucoup touché. Alors, en solidarité, j’ai décidé d’apprendre le français. »

Jagmeet Singh a pris des cours de français et a même engagé un tuteur pendant l’été afin de perfectionner sa maîtrise de la langue de Molière. Il en a aussi profité pour se familiariser avec la musique de Roch Voisine ou encore de Patrick Bruel.

« C’était en 92. Je suis allé au magasin de disques pour voir la section francophone. Je suis tombé sur un album de Roch Voisine. C’est vrai, c’est un peu quétaine aujourd’hui. Mais je trouve ça le fun que Roch Voisine m’ait aidé à mieux comprendre le français, cette langue que j’aime tellement. »

Jagmeet Singh, vu comme une étoile montant au sein du NPD en Ontario, représente une circonscription provinciale en banlieue de Toronto depuis 2011 et est devenu le chef adjoint de son parti aux côtés d’Andrea Horwath. Mais il reste relativement peu connu ailleurs au Canada.

jagmeet singhLa chef du NPD en Ontario Andrea Horwath, droite, parle avec son collègue Jagmeet Singh pendant le budget ontarien 2016 à Queen's Park. (Photo: Nathan Denette/PC)

Le défi pourrait-il être d’autant plus grand au Québec en raison de ses signes religieux ostentatoires? Son équipe admet qu’il est hors norme de se filmer en train de mettre un turban. Mais le candidat le fait justement pour « s’ouvrir au public » et pour « contrer les tabous ».

S’il a décidé de se lancer dans la course à la direction du NPD fédéral au mois de mai dernier, Jagmeet Singh ne quittera pas pour autant son siège à Queen’s Park.

Le successeur de Thomas Mulcair sera connu à l’automne. Pour l’instant, le seul Québécois dans la course est Guy Caron, député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques.

- Avec des informations d'Althia Raj.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Course au NPD: qui surveiller?
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction