NOUVELLES

Standard & Poor's hausse la cote de crédit du Québec

16/06/2017 07:44 EDT | Actualisé 16/06/2017 07:46 EDT
Bloomberg via Getty Images
The Standard & Poor's logo is displayed at the company's headquarters in New York, U.S., on Tuesday, Feb. 5, 2013. The U.S. is seeking as much as $5 billion in penalties from McGraw-Hill Cos. and its Standard & Poor's unit to punish it for inflated credit ratings that Attorney General Eric Holder said were central to the worst financial crisis since the Great Depression. Photographer: Scott Eells/Bloomberg via Getty Images

La société de notation financière Standard & Poor's (S&P) augmente la cote de crédit du Québec d'un échelon, la faisant passer de A+ à AA-.

Le Québec se retrouve donc mieux noté que l'Ontario pour la première fois de l'histoire. Il est aussi maintenant mieux noté que l'Alberta.

S&P dit s’attendre à ce qu'au cours des deux prochaines années, le Québec maintienne les politiques fiscales prudentes qu'elle salue, avec un strict contrôle des dépenses, combiné à un accroissement des revenus fiscaux.

La société de notation estime que cela devrait permettre au Québec de dégager des surplus budgétaires, comme ce fut le cas dans les dernières années, de réduire son taux d’endettement, et de continuer à construire son Fonds des générations.

L'agence affirme toutefois que si la dette ne continue pas de baisser, il deviendra difficile pour le Québec de bénéficier de nouvelles hausses de sa cote de crédit.

S&P a toujours affiché sa préférence pour les approches conservatrices, comme la rigueur budgétaire, l'austérité, le déficit zéro, voire les compressions.

L'économie du Québec va profiter d'une croissance modérée mais le protectionnisme américain représente un risque, selon S&P.

LIRE AUSSI:

» La cote de crédit de Laval est rehaussée par Standard and Poors

» S&P abaisse la note de six banques canadiennes

» Standard and Poor's confirme la note AAA du Canada


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les meilleures cartes de crédit au Canada en 2016