POLITIQUE

Écoute, réconciliation et progrès: la Sûreté du Québec témoignera cette semaine

12/06/2017 11:21 EDT | Actualisé 12/06/2017 11:21 EDT
Radio-Canada/Sandra Ataman

La deuxième semaine des audiences de la commission Écoute, réconciliation et progrès commence ce lundi à Val-d'Or. Des représentants de plusieurs communautés autochtones seront entendus cette semaine, alors que les premiers représentants d'institutions publiques, dont la Sûreté du Québec (SQ), se présenteront devant la commission cette semaine.

Un texte d'Émilie Parent-Bouchard

Après des organisations autochtones et des chefs de communautés algonquines, ce sera au tour de représentants innus, naskapis et cris de témoigner.

Des représentants d'institutions publiques se présenteront aussi pour la première fois devant le commissaire Jacques Viens.

C'est le cas de la Commission des droits de la personne et de la jeunesse, dont la présidente témoignera ce lundi.

Le ministère de la Santé et des services sociaux sera pour sa part entendu mercredi et le Directeur des poursuites criminelles et pénales le lendemain.

Témoignages attendus

Mais c'est surtout mardi qui risque de retenir l'attention, alors que seront appelés à témoigner le ministère de la Sécurité publique et la Sûreté du Québec.

Déjà la semaine dernière, la tension est montée d'un cran lorsque l'avocat de l'Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) s'est objecté pendant qu'on revenait sur la crise de Val-d'Or.

Le procureur en chef de la commission, Christian Leblanc, demeure toutefois confiant.

« Une fois qu'on aura convaincu tout le monde que le mandat de la commission est de comprendre la situation et non pas de refaire des enquêtes criminelles, ça pourra peut-être rassurer tout le monde », dit-il.

Six patrouilleurs de la SQ avaient été suspendus à la suite d'allégations d'abus de confiance et d'agression sexuelle à l'endroit de femmes autochtones de Val-d'Or. Ils ont ensuite été blanchis.

La SQ n'a pas voulu s'avancer sur la nature de son témoignage. Elle assure cependant qu'elle offrira sa pleine collaboration pour l'avancement des travaux.

LIRE AUSSI :

» Début des audiences sur les relations entre les Autochtones et certains services publics


VOIR AUSSI:


­

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter