NOUVELLES

Une étude suggère que le tyrannosaure était couvert d'écailles et non de plumes

07/06/2017 03:43 EDT | Actualisé 07/06/2017 03:45 EDT
Xinhua News Agency via Getty Images
LEIDEN, Oct. 20, 2016 -- Photo taken on Oct. 20, 2016 shows a Tyrannosaurus Rex skeleton displayed during an exhibition at the Naturalis Biodiversity Centre in Leiden, the Netherlands. The Tyrannosaurus Rex skeleton is more than 13 meters long and 6,000 kilograms in weight. (Xinhua/Sylvia Lederer via Getty Images)

Une recherche suggère que le Tyrannosaurus Rex et certains dinosaures du même genre étaient couverts d'écailles et non de plumes, tel que le croyaient bon nombre de scientifiques.

Une équipe internationale de chercheurs, dont des paléontologues de l'Université de l'Alberta, ont étudié la peau fossilisée des énormes lézards carnivores connus sous le nom de tyrannosauridés.

Leurs ancêtres, dont la taille s'apparentait à celle des loups ou des léopards, étaient recouverts d'un duvet de plumes, mais leurs descendants auraient perdu cet attribut, selon Scott Persons, de l'Université de l'Alberta.

Le paléontologue qui a pris part à l'étude souligne l'étrangeté de cette disparition. Dans une autre famille de dinosaures carnivores, les scientifiques avaient relevé une généalogie entièrement dotée de plumes. Parmi eux figuraient les vélociraptors, parents des oiseaux actuels.

Scott Persons affirme avoir été d'abord intrigué lorsque son collègue et mentor Philip Currie lui a montré l'échantillon de peau d'un spécimen trouvé en Alberta.

Peu après s'être penchés sur ce cas, ils ont eu vent de l'étude que conduisait une autre équipe de chercheurs sur une différente peau fossilisée.

"Plutôt que de se faire compétition, pressés d'être les premiers à publier sur le sujet, nous avons mis nos ressources en commun et, comme résultat, nous avons une étude très "cool" qui porte sur la peau de plusieurs espèces de tyrannosauridés", s'est-il réjoui.

M. Persons avance l'hypothèse que la disparition des plumes, bien qu'on ignore si elle était totale ou partielle, découle de la taille des bêtes.

Pour confirmer cette hypothèse, les paléontologues devraient pouvoir observer un tyrannosauridé entièrement momifié, ce qui ne devrait pas tarder, selon M. Persons.

LIRE AUSSI:

» «Momie de dinosaure» trouvée quasi intacte avec sa peau et son repas digéré au Canada (VIDÉO)

» Des chercheurs espèrent ressusciter le mammouth d'ici deux ans

» Découverte de la queue à plumes d'un dinosaure grâce à un Canadien


VOIR AUSSI:



Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter