STYLE

Comment cette maman a appris à aimer ses vergetures

05/06/2017 03:19 EDT | Actualisé 06/06/2017 04:25 EDT

La nature se moque de l'égalité. À la grossesse, certaines femmes seront plus marquées que d'autres par les vergetures. Des stries peuvent apparaître sur le ventre, les cuisses, les bras, parce que la peau s'étire pour laisser de la place au nouvel arrivant. Et parfois, les crèmes n'y changent rien.

Cette mère a eu du mal à accepter ses vergetures. Elle avait déjà posté les photos ci-dessous en 2014 sur Instagram. Mais elle les a accompagnées d'un texte, mardi 30 mai, qui parlera à de nombreuses personnes. Elle raconte ainsi n'avoir pas osé se mettre en bikini pendant des années.

"J'avais pris l'habitude de ne pas voir l'intérêt de faire de l'exercice parce que mon corps était couvert de vergetures. 'Quel est le but d'avoir un super corps si je ne peux pas porter de bikini', pensais-je. Si j'étais invitée à la plage ou à la piscine, je déclinais toujours. Si je ne pouvais pas y échapper, je restais à l'intérieur, pour aider à la cuisine. Je ne portais que des shorts et des tee-shirts. J'ai tellement espéré pouvoir remettre un jour un bikini."

I used to not see the point in exercise because my body was covered in stretch marks. 'what's the point in having a great body if I will never wear a bikini' I'd think. If I was ever invited to the beach or a pool party, I'd always decline. On the odd occasion I couldn't avoid it, I'd stay inside, helping with the food or the cleaning. I would only wear board shorts and t-shirts. I wished so hard that I could one day wear a bikini. Then one day I overheard my loving husband explaining to a bunch of his friends why he thought stretch marks were beautiful. They were a sign of being a woman. They are a result of the great love a mother has, that she would scar her own body to bring a child to life... on and on he explained and the more he talked, the more I got it. I had hated myself for the very reasons he loved me. My body wasn't ruined or disgusting, it had transformed from a selfish girls body into a selfless mothers body and the scars were a symbol of that transition. A daily reminder that I was a mother. I looked at my stretch marks and I felt pride. I felt love. The love of my husband and the love of my children. Each one of them had been nurtured and lived behind those scars for 9 months. I felt pride. I felt love. I felt love for myself. The craziest thing was that when I started to love myself for what I had now, the body I had now, I began to treat myself better. I WANTED to eat healthy. I WANTED to exercise, I WANTED to do the things I loved. Just by changing the way I looked at myself with love and pride instead of hate, I had found the effortless motivation to care for my body. Because of this tiny little shift in mindset, magic happened... I got the body I had always dreamed of. The bikini body that I thought was not ever going to be possible for me after being covered in stretch marks, It has became a reality for me. It started though, with me loving myself first. Being grateful for what I had, not wishing for something better. 👉[see comments for more]👈

A post shared by Sharny and Julius (@sharnyandjulius) on

Jusqu'au jour où elle entend son mari raconter à un groupe d'amis à quel point il trouve ses vergetures belles. Il leur a dit " Elles sont le résultat du grand amour qu'une femme peut donner, de son corps qui cicatrise d'avoir porté un enfant..."

"Plus il parlait, plus je comprenais, continue-t-elle. Je me suis haïe pour les raisons qui le faisaient m'aimer. Mon corps n'était pas défiguré ni dégoûtant, il s'était transformé d'un corps de jeune fille égoïste en celui d'une mère altruiste et les cicatrices étaient les symboles de cette transition. Un rappel quotidien du fait que j'étais mère. Alors, j'ai regardé mes vergetures et j'ai ressenti de la fierté. J'ai senti de l'amour. L'amour de mon mari et celui de mes enfants. Chacun d'entre eux avait été nourri et protégé pendant neuf mois derrière ces cicatrices. J'ai ressenti de la fierté. De l'amour. De l'amour pour moi-même."

À partir de là, la vie de cette mère a totalement changé. Elle a retrouvé goût à tout.

"Le plus fou est qu'en commençant à m'aider pour ce que j'étais, pour le corps que j'avais, j'ai commencé à me traiter plus gentiment. J'ai eu envie de manger sainement. J'ai eu ENVIE de faire du sport. J'ai eu ENVIE de faire les choses que j'aime. Juste en changeant mon regard sur moi, en y mettant de l'amour et de la fierté au lieu de la haine, j'ai trouvé de quoi me motiver sans effort pour faire attention à mon corps. Grâce à ce minuscule changement, la magie est apparue... J'ai eu le corps dont j'ai toujours rêvé. 'Le corps à bikini', qu'il m'était impossible d'imaginer après avoir été couverte de vergetures, est devenu réalité. Tout cela a commencé par l'amour de moi-même. Être reconnaissante pour ce que j'ai, ne pas attendre mieux."

LIRE AUSSI:

»

>Congelez votre graisse : la dernière mode en

médecine esthétique

»

>Montrer sa cellulite sur Instagram

»

>Comment avoir de jolies fesses?

Also on HuffPost

Aimez vos vergetures