NOUVELLES

Eugenie Bouchard se remet d'un premier set ardu et passe au 2e tour à Roland-Garros

30/05/2017 01:50 EDT | Actualisé 30/05/2017 08:14 EDT
Julian Finney via Getty Images
PARIS, FRANCE - MAY 30: Eugenie Bouchard of Canada plays a forehand during the ladies singles first round match against Renzo Olivo of Argentina day three of the 2017 French Open at Roland Garros on May 30, 2017 in Paris, France. (Photo by Julian Finney/Getty Images)

Eugenie Bouchard a surmonté un premier set pour le moins laborieux pour vaincre la Japonaise Risa Ozaki 2-6, 6-3, 6-2 dans un match de premier tour des Internationaux de tennis de France.

Bouchard, qui l'a emporté en 1 h 48, a donc imité ses compatriotes Françoise Abanda et Milos Raonic, victorieux à leur première sortie du tournoi la veille.

Lors de la première manche, rien n'indiquait que la Montréalaise de 23 ans allait venir à bout de sa rivale du même âge. Bouchard a perdu les cinq premiers jeux de l'affrontement, dont trois à son service, et commis 17 fautes directes.

"C'est vrai que j'ai commencé tout doucement. J'étais un peu fébrile, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre, et en fait j'ai eu l'impression de surjouer dans les cinq premiers jeux, a-t-elle déclaré. Ensuite, j'ai réalisé ce qui m'arrivait et j'ai pu m'adapter. Je ne sais pas. J'étais fébrile, tendue, je n'étais pas en confiance au niveau de mes mouvements.

"Je me suis dit: 'Il faut te détendre, et travailler ton jeu de jambes', a-t-elle poursuivi. Et j'ai rapidement réalisé que je pouvais le faire. C'était vraiment une question de confiance en moi. Même si je n'ai pas eu beaucoup d'entraînements dernièrement, le jeu est toujours là. Il faut simplement y croire."

Bien qu'elle ait concédé cette première manche, Bouchard a commencé à hausser le niveau de son jeu et réalisé un premier bris lors du sixième jeu, avant de gagner son service pour la première fois du duel immédiatement après.

Bouchard a maintenu la cadence au deuxième set, lors duquel elle n'a commis que huit fautes directes, exactement trois fois moins que durant la totalité de la première manche. À son service, la Montréalaise n'a fait face qu'à une seule balle de bris, qu'elle n'a pas su sauver, mais elle a gagné deux fois au service d'Ozaki, incluant lors du huitième jeu du set, à la suite d'un point brillamment fabriqué.

La Montréalaise a continué d'imposer le rythme lors de la troisième manche, brisant le service de sa rivale dès le jeu initial et de nouveau au cinquième jeu. Elle a aussi servi avec plus de mordant, réalisant ses trois seuls as du match lors du set décisif. Elle a également inscrit 16 coups gagnants.

"Elle s'est bien accrochée sur le plan mental. Elle est restée bien dans le coup et lentement, mais sûrement, elle a tourné le match de sens et s'est mise à jouer le tennis dont elle est capable, plus offensif et plus consistant. Le mérite lui revient, car c'est intéressant de bien commencer, mais c'est de la façon dont on finit qui importe le plus. En fin de match, elle jouait du tennis de très bon niveau. Elle n'a pas seulement gagné, elle a replacé son jeu", a analysé Sylvain Bruneau, entraîneur responsable de l'équipe féminine du Canada, qui a assisté au match de Bouchard.

En deuxième ronde, Bouchard affrontera la Lettone Anastasija Sevastova, 17e tête de série, qui a défait l'Allemande Annika Beck, 6-2, 6-4.

Ce sera le troisième duel entre Bouchard et Sevastova. Bouchard a remporté le premier en trois manches, sur surface dure en février 2016, avant de perdre le second quelques mois plus tard.

"Ça ne sera pas facile, pas du tout", a avisé Bruneau. Sevastova est une joueuse de grand talent. Elles se sont affrontées l'an dernier à Majorque, sur gazon, et la Lettone avait gagné. Eugenie devra bien jouer, mais si elle joue comme elle l'a fait en deuxième moitié de match (mardi), elle va avoir ses chances, c'est sûr. Mais Sevastova est une joueuse plus offensive que la Japonaise, c'est sûr."

La journée de mercredi marquera aussi le retour sur les courts de la Montréalaise Françoise Abanda et de l'Ontarien Milos Raonic.

Abanda, qui s'est entraînée sur l'heure du midi, mardi, tentera de venir à bout de la Danoise Caroline Wozniacki. Il s'agira du troisième match de la journée sur le court no 2, le même où a joué Bouchard.

Quant à Raonic, cinquième tête de série, il croisera le fer avec le Brésilien Rogerio Dutra Silva sur le court no 1 en milieu de journée.

LIRE AUSSI :

» Roland-Garros: Françoise Abanda et Milos Raonic accèdent au deuxième tour


VOIR AUSSI:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Eugenie Bouchard dans le Sports Illustrated