POLITIQUE
29/05/2017 10:26 EDT | Actualisé 30/05/2017 12:54 EDT

Gouin: le député Gabriel Nadeau-Dubois défendra le système d'éducation public

QUÉBEC – Fraîchement élu député de Gouin, Gabriel Nadeau-Dubois veut faire de l’éducation sa priorité dans la circonscription qui a vu naître les chaînes humaines pour protéger les écoles publiques.

Dès son investiture, l’ex-porte-parole étudiant s’en est pris à la « destruction planifiée » du système d’éducation public par le gouvernement libéral de Philippe Couillard. Le nouveau député, qui a étudié au privé, veut continuer à défendre la qualité de l’enseignement au public lors de son mandat.

« Gouin est un quartier de jeunes familles, un quartier où il y a plein d’écoles, a-t-il indiqué en entrevue. C’est important pour les gens d’ici d’avoir des bonnes écoles publiques pour tout le monde. Il y a des problèmes de surpopulation, des problèmes de qualité des écoles dans le quartier, il y a des problèmes de manque de spécialistes. »

gabriel nadeau dubois

L’élu solidaire compte également se battre pour les logements abordables et la sécurité alimentaire, puisque la grande majorité des habitants de sa circonscription sont des locataires et que le prix du coût de la vie ne cesse d’augmenter de plus en plus rapidement.

Quelques jours avant son élection, GND disait vouloir être élu avec un mandat fort, question d’avoir la légitimité nécessaire de siéger à l’Assemblée nationale. Il a remporté son pari, au final, en récoltant 69,2% des voix lundi soir.

L’ex-députée de Gouin, Françoise David, avait été élue pour la première fois en 2012 avec 46% des voix, puis réélue en 2014 avec 51% des voix. Elle a quitté la politique en janvier dernier, voulant éviter l’épuisement professionnel, puis a appuyé la candidature de son successeur.

Un adversaire du Parti québécois dans Gouin aurait-il changé l’issue du vote le 29 mai, à son avis? « Je n’ai jamais fait de campagne électorale avec un adversaire du Parti québécois, c’est ma première campagne électorale. Donc, en quoi est-ce que ça aurait été différent? C’est dur pour moi de répondre. »

Chose certaine, le nouveau porte-parole devra continuer de composer avec les déclarations choc de Parti québécois au sujet de son parti et défendre le désistement de Québec solidaire concernant la proposition de travail sur l’accession à l’indépendance du Québec gardée secrète jusqu’à tout récemment.

GND dit que l’indépendance fait toujours partie du message de Québec solidaire. « Moi, je suis un indépendantiste depuis toujours. Je le serai toujours, soutient-il. Si on veut transformer la société québécoise, si on veut une société plus juste, une société plus écologiste, une société plus égalitaire, plus inclusive, pour réaliser ces changements-là, il faut avoir tous les pouvoirs. »

LIRE AUSSI: Sur les traces de Françoise David dans Gouin