POLITIQUE
29/05/2017 08:12 EDT | Actualisé 29/05/2017 08:16 EDT

Les électeurs de Gouin connaîtront leur nouveau député lundi soir

La circonscription montréalaise de Gouin aura un nouveau député, lundi soir. Les bureaux de votes sont maintenant fermés, les résultats seront dévoilés au compte-goutte pendant la soirée.

Les projecteurs sont braqués sur l'ex-leader étudiant et candidat de Québec solidaire (QS) Gabriel Nadeau-Dubois, qui espère succéder à Françoise David, qui a démissionné en janvier pour des raisons de santé.

Mme David représentait la circonscription depuis 2012, et en 2014, elle avait été élue avec plus de 50 pour cent des voix contre la candidate du Parti québécois (PQ) Louise Mailloux, qui avait récolté un peu plus de 20 pour cent du vote.

Cette fois-ci, Gabriel Nadeau-Dubois n'aura pas de concurrence du côté du PQ, qui avait choisi de ne pas lui opposer de candidat pour favoriser la convergence.

Depuis ce temps, toutefois, plusieurs militants péquistes, indépendantistes et progressistes ont été heurtés par la décision de Québec solidaire qui a refusé de conclure des pactes électoraux avec le PQ en vue des prochaines élections générales de 2018 lors de son congrès il y a une semaine.

Certains bloquistes ont même annoncé publiquement qu'ils voteraient pour la candidate d'Option nationale Vanessa Dion, tout comme le président de l'association péquiste de Gouin, François Roberge.

"Non, je ne voterai pas pour Québec solidaire. Je vais voter pour Option nationale, qui a au moins de la cohérence dans sa démarche", a-t-il confié en entrevue téléphonique, lundi.

"Oui, c'est un vote de contestation", a-t-il ajouté, se disant déçu de la fermeture de Québec solidaire.

M. Nadeau-Dubois, qui est maintenant porte-parole de son parti, a admis en entrevue récemment que certains électeurs étaient "fâchés" de la décision de QS, mais il a tenu à souligner que les esprits étaient moins échauffés que sur les réseaux sociaux, où les partisans des deux partis s'invectivent depuis quelques jours.

Malgré la popularité incontestable de Gabriel Nadeau-Dubois, les autres partis semblent avoir investi beaucoup d'énergie dans cette campagne, notamment le candidat libéral, Jonathan Marleau.

M. Marleau, président de la commission jeunesse du Parti libéral du Québec, a annoncé sa candidature en grande pompe aux côtés du premier ministre Philippe Couillard. Il a d'ailleurs tendu la main aux péquistes déçus, accusant Jean-François Lisée d'avoir abandonné la circonscription de Gouin en ne présentant pas de candidat.

La Coalition avenir Québec (CAQ) présente pour sa part Benjamin Bélair, un professeur de philosophie. Le chef du Parti vert du Québec, Alex Tyrrell, est aussi en lice.

Les bureaux de scrutin fermeront vers 20 h, et les résultats devraient être connus dans les heures suivantes.

-------

Les principaux candidats en bref:

Gabriel Nadeau-Dubois:

  • -Âgé de 26 ans.
  • - Détient une maîtrise en sociologie et a fait des études en philosophie. Il est l'auteur de l'essai "Tenir tête", racontant la crise étudiante de 2012, qui lui a valu le Prix du gouverneur général.
  • - Nouveau membre de Québec solidaire en mars, il est devenu porte-parole du parti le 21 mai dernier.
  • Jonathan Marleau

  • - Âgé de 25 ans.
  • - Sous sa présidence, la commission jeunesse du PLQ avait adopté une résolution favorable à l'économie de partage, dont Uber, et ainsi amené le gouvernement Couillard à revoir sa position sur cette question.
  • - Anciennement impliqué dans la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ).
  • Benjamin Bélair

  • - Âgé de 39 ans.
  • - Il est professeur de philosophie au collège Montmorency depuis 2005.
  • - Il est secrétaire exécutif de la commission politique de la Coalition avenir Québec.
  • Vanessa Dion

  • - Âgée de 25 ans.
  • - Diplômée en théâtre, Mme Dion est comédienne.
  • - Elle étudie actuellement en science politique à l'Université du Québec à Montréal (UQAM).
  • Alex Tyrrell

  • - Âgé de 29 ans, il est le chef du Parti vert depuis qu'il a 25 ans.
  • - Étudie en ce moment en sciences environnementales à l'Université Concordia.
  • - Il s'est présenté sans succès dans plusieurs autres élections partielles, dont Outremont en 2013, Lévis en 2014 et Chicoutimi, en 2016.
  • LIRE AUSSI:

    » Sur les traces de Françoise David dans Gouin


    Abonnez-vous à notre page sur Facebook
    Suivez-nous sur Twitter